Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 septembre 2017 3 13 /09 /septembre /2017 18:30
LA MARCHE DU MONDE (1044) : 11 & 12 SEPTEMBRE 2017

11 septembre 2017 - Ouragan Irma : Macron attendu mardi à Saint-Martin :

Le président de la République Emmanuel Macron est attendu mardi sur l'île de Saint-Martin, accompagné du ministre de l'Intérieur Gérard Collomb, de la ministre de la Santé Agnès Buzyn et du ministre de l'Education nationale Jean-Michel Blanquer.

Saint-Martin et Saint-Barthélemy, épargnées par José mais dévastées par Irma, s'attaquent au colossal chantier de la reconstruction, une partie de la population ne cachant pas son exaspération contre l'Etat alors qu'Emmanuel Macron est attendu mardi sur place. "Le président de la République a décidé de partir dans la nuit de lundi à mardi pour Saint-Martin. Il passera la journée sur l'île pour pouvoir s'entretenir avec les habitants et les élus de l'île", a annoncé dimanche soir le ministre de l'Intérieur Gérard Collomb après une réunion à l'Elysée.

Après le passage de l'ouragan José plus au large que prévu, l'heure est au soulagement sur place et à la reprise du pont aérien et du pont maritime pour évacuer en priorité les plus vulnérables dans un sens et acheminer du fret et des vivres dans l'autre. Quelque 85 tonnes de nourriture, un million de litres d'eau et 2.200 kg de médicaments ont été transportés, selon la préfecture de région. A l'aéroport de Grand-Case, au nord de la partie française de Saint-Martin, un ballet incessant d'hélicoptères et d'avions a repris, a constaté l'AFP. Tifanie, 31 ans, part, seule et définitivement, valise cabine pour tout bagage: "Nos maris et frères restent pour aider, mais moi je pars, j'ai tout perdu".

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1044) : 11 & 12 SEPTEMBRE 2017

11 septembre 2017 - Irma : le gouvernement acceptera "volontiers" une commission d'enquête parlementaire :

Le gouvernement acceptera "volontiers" une commission d'enquête parlementaire sur la gestion de l'ouragan Irma, a indiqué lundi le ministre de l'Intérieur Gérard Collomb, alors que la ministre des Outre-mers Annick Girardin mettait elle en garde contre les critiques "déplacées". "Nous, nous sommes pour l'évolution, et donc nous acceptons volontiers une commission parlementaire", a déclaré le ministre de l'Intérieur Gérard Collomb sur France 2, après les critiques de tous bords politiques sur la gestion de l'ouragan.

Dimanche, le chef de file des Insoumis Jean-Luc Mélenchon a proposé une commission d'enquête parlementaire "pour savoir si l'on a prépositionné des forces militaires et civiles en nombre suffisant". Le député LR Eric Ciotti a fait une proposition similaire, reprochant un "défaut d'anticipation" et "une défaillance de l'Etat. "Ils verront combien les équipes étaient mobilisées", a répondu M. Collomb, se disant confiant que "dès le départ", le gouvernement avait pris "les bonnes décisions". "Aujourd'hui on pense que le temps est à la construction. Toutes celles et tous ceux qui veulent aider, si (...) M. Mélenchon, M. Ciotti, veulent lancer un grand appel à la reconstruction de l'île, qu'ils veulent aider les élus de l'île, nous sommes tout à fait d'accord", a-t-il aussi dit.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1044) : 11 & 12 SEPTEMBRE 2017

11 septembre 2017 - Malgré la menace de sanctions, Kim Jong-un fête encore l'essai nucléaire :

Banquet fastueux et partie de danse géante dans les rues de Pyongyang. Ce week-end, le régime nord-coréen a de nouveau célébré l'essai nucléaire du début du mois. Le dictateur Kim Jong-un et son épouse Ri Sol-ju ont tous deux assisté à un banquet visant à honorer les scientifiques et ingénieurs ayant mis au point la bombe à hydrogène qui peut être montée sur un missile.

Ce lundi, de nouvelles sanctions pourraient être adoptées contre la Corée du Nord par le Conseil de sécurité de l'ONU, à l'initiative de Washington. Le premier projet de résolution américain prévoit notamment un embargo total et immédiat sur le pétrole, les produits pétroliers et le gaz, le renvoi en Corée du Nord de ses expatriés (plus de 50 000, selon l'ONU), le gel des avoirs de Kim Jong-Un, l'interdiction d'importer du textile nord-coréen et des inspections au besoin par la force de navires en haute mer suspectés d'acheminer des cargaisons interdites par les résolutions de l'ONU. Face à l'opposition de la Chine et de la Russie, l'embargo pétrolier est devenu «progressif» et devrait dépendre des évolutions de la position nord-coréenne. Le financement et l'emploi des expatriés nord-coréens devrait être maintenu car la Russie, qui accueille quelque 35 000 travailleurs nord-coréens, est fermement contre cette mesure extrême.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1044) : 11 & 12 SEPTEMBRE 2017

11 septembre 2017 - "Nettoyage ethnique" des Rohingyas : le dalaï-lama écrit une lettre à Aung San Suu Kyi :

Le dalaï lama a exhorté la dirigeante birmane Aung San Suu Kyi à trouver une solution pacifique à la crise des Rohingyas, faisant part de son inquiétude quant à des violences qui ont poussé près de 300.000 personnes à fuir.

Le maître bouddhiste et chef spirituel des Tibétains a écrit à Aung San Suu Kyi, prix Nobel de la Paix comme lui, peu après le début de ces violences dans l'Etat Rakhine, dans le nord-ouest de la Birmanie. "Je vous appelle vous et vos collègues à tendre la main à toutes les composantes de la société pour tenter de rétablir des relations amicales au sein de la population dans un esprit de paix et de réconciliation", a déclaré le 14e dalaï lama dans une lettre à la dirigeante de fait du régime birman, que l'AFP a pu lire lundi.

Les civils rohingyas fuient les violences dans leur région depuis que l'armée birmane a lancé une vaste opération à la suite d'attaques fin août contre des postes de police par les rebelles de l'Armée du salut des Rohingyas de l'Arakan (Arsa). Celle-ci dit vouloir défendre les droits bafoués de cette minorité musulmane.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1044) : 11 & 12 SEPTEMBRE 2017

11 septembre 2017 - Un rare tombeau du dieu Amon découvert en Egypte :

Dans le tombeau : des momies, des sarcophages, des figurines, ainsi que de puits funéraires datant de l'époque du Nouvel empire. Près de Louxor, des archéologues ont fait la découverte d’un tombeau abritant plusieurs momies datant de l'époque du Nouvel empire (16e au 11e siècles avant J.-C).

Des archéologues ont découvert en Egypte le tombeau d’un bijoutier, dont le travail était consacré au dieu Amon il y a 3500 ans, ainsi que les momies d'une femme et de ses deux enfants, a annoncé dimanche le ministre des antiquités égyptiennes, Khaled El-Enany. Ces découvertes, datant de l'époque du Nouvel empire (16e au 11e siècles avant J.-C.), ont été faites dans la nécropole de Draa Aboul Naga, près de Louxor (sud), réputée pour ses tombes et temples anciens. Selon l’égyptologue spécialisée en ossements Sherine Ahmed Shawqi, la femme souffrait de plusieurs maladies quand elle décédée à environ 50 ans. «Elle a souffert de cavités qui ont provoqué des abcès dans ses mâchoires, une maladie bactérienne des os», a-t-elle expliqué dans un communiqué.

L’endroit renfermait également une statue de l’orfèvre assis sur une chaise à côté de sa femme portant une robe et une perruque. Un portrait de leur fils a été peint entre les deux. Selon l’archéologue en charge des fouilles Mostafa Waziri, la pièce était aussi dotée de deux puits funéraires. Le premier, situé à droite de la chambre à sept mètres de profondeur, aurait été creusé pour enterrer la momie de l’orfèvre et de sa femme. A l’intérieur, les chercheurs ont découvert une collection d’objets en bois, représentant des momies, des sarcophages et des masques funéraires. Le second, renfermait quant à lui des «sarcophages des 21e et 22e dynasties» égyptiennes.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1044) : 11 & 12 SEPTEMBRE 2017

11 septembre 2017 - Les ravages de l'ouragan Irma en Floride :

Renversant les palmiers, arrachant des poteaux électriques et déversant des pluies diluviennes, l'ouragan Irma remontait la côte ouest de la Floride dans la nuit de dimanche à lundi, s'acharnant sur une région ultra-touristique et vulnérable à la montée des eaux. Afin de débloquer d'urgence des moyens supplémentaires pour venir en aide à la Floride, le président américain Donald Trump a déclaré dimanche l'état de catastrophe naturelle et annoncé sa visite prochaine sur la péninsule, à la pointe sud-est des Etats-Unis. Accompagné de vents encore violents, jusqu'à 155 km/h, l'ouragan remontait la côte ouest de la Floride à 22 km/h en direction du nord à 03h00 GMT, menaçant notamment la grande ville de Tampa après avoir battu le sud-ouest de la péninsule.

"Irma devrait tourner vers le nord-nord-ouest dans la nuit", indique le Centre américain des ouragans (NHC). Soufflant de brutales rafales de vents, calculées à 215 km/h, Irma s'est d'abord abattu dimanche matin sur l'archipel des Keys. Alors classé en catégorie 4, sur une échelle de 5, l'ouragan a dévoré bateaux et maisons abandonnés par les habitants de ce chapelet d'îles au large de la Floride continentale. Repassé au-dessus de l'océan, il a frappé de nouveau la Floride dans l'après-midi (19h35 GMT), cette fois à Marco Island, sur la côte ouest, avec des vents de 185 km/h (catégorie 3), puis a été rétrogradé en catégorie 2.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1044) : 11 & 12 SEPTEMBRE 2017

11 septembre 2017 - 11-Septembre : après une minute de silence, Donald Trump bombe le torse :

Le président américain Donald Trump a rendu hommage lundi aux près de 3.000 victimes des attentats du 11 septembre 2001, assurant que l'Amérique n'oublierait pas et ne se laisserait jamais "intimider".

"L'horreur et l'angoisse de cette journée sombre sont gravés dans nos mémoires pour toujours", a déclaré le président américain lors d'une cérémonie au Pentagone, où s'est écrasé l'un des quatre avions détournés par les pirates de l'air d'Al-Qaïda. "Ce jour là, le monde a changé, mais nous avons aussi tous changé", a-t-il poursuivi, évoquant ces attaques qui avaient traumatisé le pays et poussé les Etats-Unis à lancer une vaste offensive militaire en Afghanistan pour déloger le régime taliban au pouvoir, qui protégeait les commanditaires des attentats.

"L'Amérique ne peut être intimidée", a-t-il mis en garde à l'attention des "terroristes qui ont tenté de briser la détermination" des Etats-Unis. "Nous faisons en sorte qu'ils n'aient jamais de refuge pour lancer des attaques contre notre pays. Il n'auront nulle part où se cacher sur la terre". Après avoir longtemps affirmé, avant son élection, qu'il était favorable à un retrait des troupes américaines d'Afghanistan, Donald Trump a annoncé fin août qu'il entendait au contraire envoyer des soldats supplémentaires, sans toutefois avancer de chiffre. Quelque 11.000 militaires américains sont actuellement basés sur place.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1044) : 11 & 12 SEPTEMBRE 2017

11 septembre 2017 - Le sauvetage de deux lamantins piégés par Irma émeut le web :

Les Américains s’étaient préparés au passage d’Irma en Floride, mais certainement pas à ça. L’ouragan a été tellement puissant qu’il est parvenu «à faire reculer la mer» sur plusieurs centaines de mètres. Les habitants de Tampa, sur la côte ouest de Floride, ont ainsi pu observer un spectacle inédit : l’apparition de bancs de sables à perte de vue. Selon le «Washington Post», l’œil de l’ouragan a créé une dépression atmosphérique si forte qu’il a attiré non seulement l’air mais aussi l’eau.

Le phénomène météorologique s’est également produit à Sarasoya Bay (Comté de Manatee). Si les habitants ont pu se mettre à l’abri pendant le déchainement des vents (des rafales à 215 km/h), deux individus ont été pris au piège. Deux lamantins sont restés bloqués sur le sol, manquant d’eau pour rejoindre le large. «L’un n’était pas en mouvement, l’autre respirait et avait de l’eau dans les yeux. A cause de leur poids, mes amis et moi nous ne pouvions pas les déplacer nous-mêmes. Nous avons appelé tous les services auxquels nous avons pensé, mais aucun n’a répondu. Nous leur avons donné autant d’eau que possible, en espérant que la pluie et la tempête reviennent assez tôt pour les sauver», a expliqué dimanche sur son compte Facebook Michael Sechler, dont la publication a été aimée par plus de 6000 internautes.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1044) : 11 & 12 SEPTEMBRE 2017

12 septembre 2017 - Un soldat de l'opération Sentinelle se suicide avec son arme de service :

Un jeune légionnaire du 2e régiment étranger du Génie de Saint-Christol (Vaucluse) s'est suicidé avec son arme de service, durant une patrouille à la frontière franco-italienne dans la vallée de la Roya près de Nice, a-t-on appris mardi auprès de la gendarmerie.

"Il a été retrouvé (mardi) matin vers 05H00 par ses collègues. C'était une patrouille de Sentinelle, ils étaient quatre militaires. Il s'est détaché de la troupe et s'est suicidé avec son arme", a indiqué la gendarmerie des Alpes-Maritimes. Dans l'immédiat, rien n'a été retrouvé qui permette d'expliquer le geste de ce légionnaire né en 1993. Une enquête a été confiée à la brigade de recherche de Menton. Les premières constatations étaient toujours en cours mardi matin près de Fanghetto, le lieu de ce suicide situé à moins de 10 km de là où habite Cédric Herrou, figure la plus connue des militants qui viennent en aide aux migrants dans cette vallée où les contrôles se sont multipliés au cours des derniers mois.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1044) : 11 & 12 SEPTEMBRE 2017

12 septembre 2017 - Réforme du Code du Travail : les forains se joignent à la mobilisation :

 Plusieurs dizaines de camions de forains perturbaient mardi matin la circulation à Paris. Marcel Campion avait appelé la profession à se joindre à la mobilisation contre la réforme du Code du travail.

Plusieurs dizaines de camions de forains perturbaient mardi matin la circulation à Paris, répondant ainsi à l'appel de Marcel Campion, qui a appelé la profession à se joindre à la mobilisation contre la réforme du Code du travail et a promis des «blocages». Peu avant 07h00, les forains ont brièvement bloqué la place de l'Etoile, en haut des Champs-Elysées, en mettant leurs camions en travers des artères qui permettent d'y accéder, avant de tourner autour de la place et de l'Arc de Triomphe, dans un concert de klaxons.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1044) : 11 & 12 SEPTEMBRE 2017

12 septembre 2017 - Réforme du Code du travail: Macron face à l'épreuve de la rue et des grèves :

Emmanuel Macron fait face ce mardi à la première mobilisation sociale de son quinquennat avec l'appel à des grèves et manifestations partout en France lancé par des syndicats qui dénoncent la réforme du code du travail comme une "régression sociale". Des perturbations sont principalement à prévoir dans les trains de région parisienne (RER A et B). La compagnie aérienne Ryanair a annoncé l'annulation de 110 vols. "Ce n'est pas une loi du travail, c'est une loi qui donne les pleins pouvoirs aux employeurs", critique Philippe Martinez, secrétaire général de la CGT, à l'origine de l'appel, aux côtés de la FSU, de Solidaires et de l'Unef.

Pour la CGT, le Medef "est le grand gagnant et les salariés les grands perdants" de cette réforme. Plafonnement des indemnités prudhommales, fusion des instances représentatives du personnel dans les entreprises, réforme du compte pénibilité, place accrue à l'accord d'entreprise...: ce projet reprend plusieurs promesses de campagne du président Macron. Si pour le Medef et la CGPME, il va "déverrouiller la peur d'embaucher", les syndicats y voient un texte "libéral" dans le prolongement de la très décriée loi travail. Hasard du calendrier, l'appel de mardi intervient un an quasi jour pour jour après la toute dernière mobilisation contre ce texte promulgué en 2016.

Face à un front syndical désuni, le chef de l'Etat, qui sera au même moment dans les Petites Antilles dévastées par l'ouragan Irma, n'a pas l'intention de céder. S'agaçant de voir que les "Français détestent les réformes", il voit dans celle-ci le moyen de "gagner la bataille du chômage de masse" en France, actuellement à 9,5% de la population active. L'enjeu pour Emmanuel Macron est d'autant plus important qu'il envisage d'autres réformes sociales importantes dans les mois à venir, celles de l'assurance chômage, de l'apprentissage, de la formation professionnelle et des retraites. La séquence est toutefois délicate pour le président de la République, en chute dans les sondages depuis l'été, après l'annonce de mesures impopulaires comme le rétablissement du jour de carence ou le coup de rabot sur les aides au logement, rappellent les politologues.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1044) : 11 & 12 SEPTEMBRE 2017

12 septembre 2017 - Réforme du droit du travail : à Marseille, Mélenchon jure de "faire reculer" Macron :

Il est venu défiler aux côtés des manifestants marseillais. Jean-Luc Mélenchon a promis mardi de «faire reculer» le président de la République sur sa réforme du droit du travail. Cette journée de manifestation n'est «pas un test pour nous, c'est un test pour lui», a ajouté devant les journalistes le député de Marseille, au départ de la manifestation de la CGT, qui a débuté vers 11h00 depuis le Vieux-Port. «C'est à nous de relever le défi», Emmanuel Macron «peut et doit reculer», a poursuivi Jean-Luc Mélenchon. «Nous allons le faire reculer», a-t-il ajouté.

 «Nous ne sommes pas en train de faire des barouds d'honneur mais d'organiser une défense implacable du code du travail», a-t-il ajouté. «Ce qui va être la surprise c'est qu'il va finir par céder, ce pays ne veut pas du monde libéral (...) Ici, c'est la France c'est pas l'Angleterre», a-t-il ajouté.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1044) : 11 & 12 SEPTEMBRE 2017

12 septembre 2017 - Ouragan Irma : Emmanuel Macron à Saint-Martin pour réconforter les sinistrés :

Le président Emmanuel Macron a atterri mardi peu avant 10h00 (heure locale) à l'aéroport de l'île de Saint-Martin, dévastée par l’ouragan Irma, a constaté un journaliste de l'AFP. Venant en hélicoptère de Guadeloupe où il est arrivé à l'aube, le chef de l'Etat doit notamment participer à une "patrouille" des forces de l'ordre déployées sur l'île et y rencontrer des sinistrés de l'ouragan, avant de se rendre à Saint-Barthélemy. Il doit ensuite passer la nuit à Saint-Martin avant de rentrer mercredi matin en Guadeloupe, pour "aller auprès des victimes et faire le point avec les élus".

A peine sorti de l'aéroport, il est ainsi interpellé par des femmes qui ne demandent qu'une chose: quitter au plus vite l'île. "Nous sommes là depuis 06H00 du matin et on attend toujours, sous le cagnard", s'indigne l'une d'elles, qui veut partir en Guadeloupe pour rejoindre ensuite la métropole. "On veut prendre une douche, manger, vivre quoi", résume une autre. Sans lâcher leurs regards, Emmanuel Macron tente de les rassurer, de les apaiser. Il assure que "tous ceux qui veulent partir pourront le faire". Quelque 2.000 des 35.000 habitants de la partie française ont déjà quitté l'île ces derniers jours, selon les autorités.

Comme à son habitude, le président est allé au contact. Durant plus de quatre heures, il est passé de maison en maison, la plupart en ruines ou très endommagées, pour serrer les mains, caresser la tête des enfants ou claquer la bise. "Ca va, le moral est bon?", demande-t-il à une jeune fille au turban coloré. "Ben oui, puisqu'on est vivant!", lui répond-elle en riant.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by jp echavidre
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : VICTOR ASSOCIATION
  • VICTOR ASSOCIATION
  • : Le BLOG de Jean-Pierre ECHAVIDRE, Président de VICTOR ASSOCIATION Association d'information et de défense des intérêts des habitants de MONTESQUIEU-VOLVESTRE
  • Contact

Texte Libre

L'objet de ce blog est d'apporter aux habitants de Montesquieu-Volvestre une information régulière sur la vie de la cité, et de décrypter l'essentiel de l'actualité. Mais il a aussi pour but d'ouvrir un dialogue,  de discuter, de contester, ou de râler au besoin. Il faut que nous retrouvions dans notre village une convivialité, une solidarité qui sont en train de se perdre.

Rechercher

Pages

Liens