Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 septembre 2017 3 06 /09 /septembre /2017 18:30
LA MARCHE DU MONDE (1041) : 4 & 5 SEPTEMBRE 2017

4 septembre 2017 - Retour au CP pour le président Macron :

Alors que 12 millions d'enfants ont commencé à lundi à faire leur rentrée, les élèves de l'école Louis-Houpert de Forbach, en Moselle, ont reçu une visite spéciale. Le président de la République, Emmanuel Macron, n'a pas choisi au hasard cet établissement classé en réseau d’éducation prioritaire renforcée (REP+) : l'école est à ce titre bénéficiaire de la mesure phare du gouvernement sur le dédoublement des classes de CP, qui concerne 2500 classes. Dans Paris Match, la semaine dernière, le ministre de l'Education Jean-Michel Blanquer avait justifié cette promesse de campagne du candidat Macron : «Il faut donner plus à ceux qui ont besoin de plus. Ce que nous faisons en cette rentrée, avec le dédoublement des CP en Rep+.» Le ministre était également présent lundi à Forbach, tout comme Sophie Cluzel, secrétaire d'Etat chargée des Personnes handicapées.

Le chef de l'Etat a visité deux classes de CP «dédoublées» : dans l'une, il a assisté à une séquence «lecture et écriture», dans l'autre à une séquence «mathématiques». Il a également visité une classe dite Ulis, pour «Unités localisées pour l’inclusion scolaire», qui permet la scolarisation des élèves en situation de handicap. A l'aise et souriant, il s'est pris au jeu en aidant des élèves à répondre à des questions de calcul ou d'orthographe et a chanté à mi-voix avec les enfants la chanson de Jacques Brel «Quand on n'a que l'amour». L'Elysée a diffusé plusieurs vidéos de la visite sur les réseaux sociaux.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1041) : 4 & 5 SEPTEMBRE 2017

4 septembre 2017 - Le Drian, premier voyage en Libye "en voisin" :

 Le ministre des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian est en Libye avec pour objectif d’asseoir la stabilité du pays.

Première visite officielle pour le ministre des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian en Libye. L’ancien ministre de la Défense est ce lundi matin à Tripoli, la capitale libyenne. Il a rencontré son homologue Mohamad Taher Siala, ainsi que le président du gouvernement d’union nationale Fayez el-Sarraj. Jean-Yves Le Drian se rendra ensuite à Misrata, afin de rencontrer les autorités locales dont le chef des brigades qui ont remporté la bataille de Syrte face aux forces de l’Etat islamique.

Après Misrata, l’ancien président de la région Bretagne se déplacera à Benghazi, pour y rencontrer le Maréchal Khalifa Belqasim Haftar, puis à Tobrouk.  Il doit s’entretenir dans cette grande ville de l’est du pays avec le président de l’assemblée nationale, Aguila Saleh.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1041) : 4 & 5 SEPTEMBRE 2017

4 septembre 2017 - Massacre des Rohingyas en Birmanie : Malala tacle Aung San Suu Kyi :

 Malala Yousafzai, jeune prix Nobel de la Paix, a critiqué Aung San Suu Kyi sur son silence concernant le massacre des Rohingyas, ethnie musulmane de Birmanie.

D’un prix Nobel de la Paix à un autre. Dimanche, la jeune Malala Yousafzai a condamné la façon «tragique et violente» dont les Rohingyas, ethnie musulmane de Birmanie, sont traités. Elle a appelé à l’«arrêt des violences», l’accès à la nationalité birmane pour les Rohingyas et l’accueil «des familles fuyant la violence et la terreur» par d’autres pays. A l’issue de son message, la future étudiante d'Oxford a adressé un tacle en direction d’Aung San Suu Kyi, conseillère spéciale d’Etat : «J’attends toujours que ma collègue lauréate du prix Nobel Aung San Suu Kyi fasse de même. Le monde attend et les musulmans Rohingyas attendent.»

En une phrase, Malala Yousafzai a cristallisé toutes les critiques à l’encontre de celle qui a été placée pendant des années en détention à domicile, interdite de participer à la vie politique de son pays mais qui, depuis son retour sur le devant de la scène, n’a pas condamné le massacre des Rohingyas. Dix jours de violence ont provoqué le départ de 87 000 réfugiés vers le Bangladesh depuis l’Etat Rakhine, région pauvre et reculée où vivent les Rohingyas. Ces derniers sont considérés, par les nationalistes bouddhistes birmans, comme une menace à la domination bouddhiste du pays.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1041) : 4 & 5 SEPTEMBRE 2017

4 septembre 2017 - Allemagne : après le débat télévisé, Angela Merkel plus favorite que jamais :

Angela Merkel a conforté dimanche soir son statut de favorite pour se succéder à elle-même lors du seul débat télévisé de la campagne électorale allemande. Son rival avait besoin d'une victoire pour inverser la tendance. Et il a échoué.

"Merkel a livré une performance pleine d'assurance, Schulz n'a pratiquement réussi aucune de ses offensives", juge ainsi le quotidien de centre-gauche Süddeutsche Zeitung après ce duel retransmis sur les quatre principales chaînes de télévision et suivi par des millions d'électeurs.

Le chef de file des sociaux-démocrates allemands, Martin Schulz, devait impérativement prendre l'ascendant devant les caméras pour espérer combler son retard important dans les sondages face à la chancelière conservatrice. Aussi éloquent et spontané qu'Angela Merkel est cérébrale et réservée, l'ancien président du Parlement européen était a priori le mieux armé pour emporter l'exercice et se relancer. Objectif raté au vu des premiers sondages effectués par les chaînes de télévision publique.

Au pouvoir depuis 12 ans, la chancelière a été jugée plus convaincante que son rival: 55% contre 35% selon l'enquête ARD et 32% contre 29% selon celle de ZDF. Difficile dans ces conditions de croire à un rebond du SPD, qui affiche un retard d'une quinzaine de points dans les intentions de vote sur les conservateurs de la chancelière, à seulement trois semaines du scrutin.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1041) : 4 & 5 SEPTEMBRE 2017

5 septembre 2017 - Le terrible exode des Rohingyas vers le Bangladesh :

Effrayés, bouleversés et parfois blessés, des milliers de Rohingyas ont franchi la frontière ces jours-ci. Selon les Nations unies, 123 600 membres de cette ethnie musulmane de Birmanie, persécutés dans leur pays d'origine, ont fui la violente opération des militaires birmans dans l'Etat Rakhine, région pauvre et reculée. Elle a été lancée le 25 août dernier en réaction à l'attaque d'une trentaine de postes de police par les rebelles de l'Arakan Rohingya Salvation Army (ARSA), qui dit vouloir défendre les droits bafoués de la minorité musulmane rohingya.

Nur Khan Liton, militant des droits de l'Homme au Bangladesh, a dénoncé «une immense crise humanitaire» due à l'arrivée massive de ces réfugiés, dont 37 000 sont arrivés lundi : «Les gens sont installés dans des camps de réfugiés, sur les routes, dans les cours d'école et même dehors. Ils défrichent pour créer de nouveaux refuges. L'eau et la nourriture vont manquer.» D'autant que 400 000 Rohingyas se trouvent déjà au Bangladesh après avoir fui de précédentes vagues de répressions.

En Birmanie, le mot «Rohingya» est même interdit et les membres de cette communauté sont qualifiés de «Bangladais». Le service birman de la BBC a annoncé l'arrêt de sa collaboration avec la chaîne MNTV, l'accusant de «censure» pour avoir refusé de diffuser des sujets contenant le mot «Rohingya» : «La BBC ne peut pas accepter les interférences ou la censure de ses programmes par des diffuseurs télé, car cela mine la confiance de ses auditeurs», a fait savoir la chaîne britannique.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1041) : 4 & 5 SEPTEMBRE 2017

5 septembre 2017 - Irma: les Caraïbes en alerte :

Des mesures de protection ont été prises en Guadeloupe, et à Saint-Barthélémy et Saint-Martin, à l'approche de l'ouragan Irma, qui vient de passer en catégorie 4 (sur 5) et devrait toucher les petites Antilles dans la nuit de mardi à mercredi. En Guadeloupe, à peine rouverts pour la rentrée lundi, les établissement scolaires "fermeront mardi 5 et mercredi 6 septembre", a annoncé la préfecture dans un communiqué. Les "habitations situées sur les côtes basses ou en bord de falaise" seront évacuées, en raison d'un risque "d'inondation" à cause de fortes houles, mais aussi "de l'érosion des falaises pouvant entraîner des effondrements". Les personnes concernées seront relogées notamment dans des gymnases ou des abris mis à disposition par les communes.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1041) : 4 & 5 SEPTEMBRE 2017

5 septembre 2017 - Corée du Nord : opposé aux sanctions, Poutine met en garde contre une "hystérie militaire" :

Le président russe Vladimir Poutine s'est dit mardi opposé à de nouvelles sanctions contre Pyongyang, les jugeant "inutiles et inefficaces", tout en prévenant que "s'engager dans une hystérie militaire" autour de la Corée du Nord pourrait "aboutir à une catastrophe planétaire".

"La Russie condamne ces exercices" de la Corée du Nord, qui a revendiqué dimanche l'essai réussi d'une bombe H. "Nous estimons que ce sont des provocations. Mais le recours à n'importe quelles sanctions dans ce cas est inutile et inefficace", a martelé M. Poutine. Le chef du Kremlin s'exprimait en marge d'un sommet des puissances émergentes des Brics (Brésil, Russe, Inde, Chine, Afrique du Sud) à Xiamen, dans le sud-est de la Chine.

Suite à ce sixième essai nucléaire de Pyongyang, le plus puissant à ce jour, les Etats-Unis, avec leurs alliés européens et japonais, ont annoncé lundi négocier de nouvelles sanctions sévères de l'ONU contre la Corée du Nord mais la position de Pékin et Moscou, dotés d'un droit de veto, restait incertaine. Les Nord-Coréens "ne vont pas renoncer à leur programme (nucléaire) s'ils ne se sentent pas en sécurité. Il faut (donc) chercher à lancer un dialogue entre toutes les parties intéressées", a encore plaidé Vladimir Poutine.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1041) : 4 & 5 SEPTEMBRE 2017

5 septembre 2017 - Cambodge : le chef de l'opposition mis en examen pour "espionnage" :

 Le leader de l'opposition au Cambodge a été mis en examen mardi pour "trahison et espionnage", dernier épisode en date du musellement de la contestation politique avant les élections de 2018.

Kem Sokha sera jugé pour "un plan secret et une conspiration" ourdie avec "des étrangers", a déclaré le tribunal de Phnom Penh, annonçant sa mise en examen pour "trahison et espionnage", passibles de 30 ans de prison.

Agé de 64 ans, Kem Sokha dirige le principal parti d'opposition, le Cambodia National Rescue Party (CNRP), dont l'autre dirigeant, Sam Rainsy, est exilé en France pour échapper à la prison. L'accusation se fonde sur un discours de Kem Sokha en 2013 en Australie, dans lequel il évoquait ses voyages aux Etats-Unis et le rôle des ONG étrangères dans la démocratisation du pays.

Kem Sokha a été arrêté ce week-end par des centaines de membres des forces de l'ordre envoyés à son domicile, le gouvernement dénonçant alors déjà une "conspiration secrète". "Derrière Kem Sokha, c'est toujours la même main, celle de l'Amérique", ajoutait le Premier ministre Hun Sen lors d'un discours télévisé dimanche, parlant d'un complot pour "détruire le pays".

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1041) : 4 & 5 SEPTEMBRE 2017

5 septembre 2017 - La Roumanie va abattre une centaine d’ours et de loups :

Le ministère roumain de l'Environnement a autorisé lundi l'abattage ou le déplacement de 140 ours et 97 loups, invoquant des dommages croissants provoqués par ces espèces protégées, en dépit des critiques des écologistes. "Le nombre d'attaques commises par des ours sur des hommes, dont plusieurs ont dû être hospitalisés, a augmenté ces derniers temps", avait récemment expliqué la ministre Gratiela Gavrilescu, décrivant également des plantigrades qui "descendent en ville". L'ordre ministériel rendu public lundi prévoit que "l'abattage ou le déplacement d'ours et de loups ne peuvent être mis en oeuvre qu'avec l'accord des autorités de protection de l'environnement" et que seuls des personnels assermentés pourront tuer les animaux afin d'empêcher "la course aux trophées". Une commission scientifique a donné son feu vert à cette dérogation, estimant qu'elle "ne met pas en danger la conservation des deux espèces" et "stimule la reproduction des individus les plus vigoureux".

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1041) : 4 & 5 SEPTEMBRE 2017

5 septembre 2017 - Réforme du Code du travail : le PS soutient les mobilisations syndicales :

Sans appeler formellement à manifester le 12 septembre, le bureau national du PS a décidé lundi d'afficher son «soutien» à toutes les initiatives syndicales contre la réforme du code du travail.

La question de la participation ou non du Parti socialiste à la manifestation du 12 septembre contre la réforme du Code du travail, à l’appel de la CGT et Solidaires, avait suscité quelques remous ces derniers jours au PS. Elle semble désormais tranchée

Lundi, le bureau national du PS a décidé d'afficher son «soutien» à toutes les initiatives syndicales contre la réforme du code du travail, sans appeler formellement à manifester mardi prochain aux côtés de la CGT, de Solidaires et de la FSU. «Le PS, respectueux de l'indépendance syndicale, soutient toutes les initiatives  syndicales contre la loi Penicaud en appelant à des démarches unitaires», a affirmé à l'AFP le numéro deux du parti Rachid Temal. «Le PS va éditer un tract national contre la loi Pénicaud et appelle ses fédérations à mener des actions de mobilisation», a-t-il précisé. Au cours d'un point presse, l'un des porte-parole du PS, Karim Bouamrane, a précisé que les participants à ce BN avaient «été unanimes pour stigmatiser les ordonnances».

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1041) : 4 & 5 SEPTEMBRE 2017

5 septembre 2017 - Au FN, Marine Le Pen veut montrer que "la patronne est de retour" :

La présidente du FN fait sa rentrée cette semaine en plein débat sur la "refondation" de son parti. Malgré des critiques, le leadership de Marine Le Pen ne devrait pas être remis en cause.

Marine Le Pen compte bien faire entrer tout le monde dans le rang. Après sept semaines de discrétion, la présidente du Front fera son retour médiatique jeudi  soir lors du JT de TF1, avant son traditionnel rendez-vous annuel, dans la petite commune de Brachay (Haute-Marne). Elle partira ensuite en tournée dans plusieurs fédérations du FN. Objectif pour la députée du Pas-de-Calais : reprendre la main, à la fois au sein de l'opposition à Macron, où elle a été depuis les législatives nettement supplantée par Mélenchon, mais aussi au niveau de sa famille politique. Quatre mois après sa lourde défaite à la présidentielle, Le Pen entame en effet sa longue route jusqu'au congrès de "refondation" du FN, prévu à la fin de l'hiver, en février ou mars 2018. "Le temps de l'été où chacun a pu exprimer ses idées ou ses critiques est derrière nous.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1041) : 4 & 5 SEPTEMBRE 2017

5 septembre 2017 - Jean-Yves Le Drian : rentrée sportive en Libye :

Lors d’un déplacement éclair à Tripoli, le ministre des Affaires étrangères a obtenu de quatre factions rivales leur coopération au processus de paix.

Dans les rues de Tripoli, la police bloque la circulation pour laisser passer le convoi. Les curieux observent le ballet des voitures banalisées, blindées et aux vitres teintées. Lundi 4 septembre au petit matin, Jean-Yves Le Drian s’offre une rentrée sportive. Son périple l’amène de Tripoli à Tobrouk, en passant par Misrata et Benghazi, fiefs de quatre factions rivales. La visite s’inscrit à la suite du mini-sommet de La Celle-Saint-Cloud organisé par Emmanuel Macron le 25 juillet dernier. Le président libyen du gouvernement d’entente nationale Fayez El-Sarraj y serrait la main de son rival le maréchal Khalifa Haftar, dont l’armée contrôle une partie de l’est du pays.

Les deux hommes acceptaient, en présence de Ghassan Salamé, nouvel émissaire des Nations unies pour la Libye, de soutenir un projet de réformes ayant pour objectif la tenue de l’élection présidentielle en 2018. « L’initiative était audacieuse, elle n’était possible que parce qu’Emmanuel Macron venait d’être élu. Elle a bénéficié de l’effet de souffle», confie Le Drian, en marge de ce premier voyage en Libye. Pendant deux heures, le ministre des Affaires étrangères ne s’est pas contenté d’assurer le service après-vente du sommet de La Celle Saint-Cloud. Il s’est rendu d’abord à Misrata, fief des révolutionnaires et place forte des Frères musulmans, puis à Tobrouk où siège le Parlement en exil. L’enjeu est de taille car la Libye est, dit-il « le sujet le plus important ». Il s’agit de sortir le pays du chaos, d’éviter la résurgence de Daech en Méditerranée et de réguler les flux migratoires. Le Drian suit la question depuis longtemps.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1041) : 4 & 5 SEPTEMBRE 2017

5 septembre 2017 - Les drones armés de l'armée française ne seront pas "des robots tueurs" :

La France a annoncé mardi qu'elle allait se doter de drones armés à l'horizon 2019, rejoignant ainsi un club de plus en plus dense comprenant notamment les Etats-Unis, Israël et la Grande-Bretagne. "J'ai décidé d'engager le processus d'armement de nos drones de renseignement et de surveillance", a déclaré la ministre des Armées, Florence Parly, devant un parterre de militaires et de parlementaires à l'Université d'été de la Défense à Toulon (sud-est). Les six drones de surveillance de fabrication américaine Reaper que l'armée française recevra en 2019 devraient être ainsi équipés d'un armement, en attendant la mise en service d'un drone MALE européen conçu avec l'Allemagne, l'Italie et l'Espagne à l'horizon 2025, a-t-on précisé dans son entourage.

Les Etats-Unis et Israël ont été précurseurs dans ce domaine. En Europe, le Royaume-Uni aussi dispose de dix drones Reaper armés et l'Italie va armer ses neuf Predator et six Reaper américains. L’Allemagne a annoncé pour sa part son intention de louer des drones armés israéliens Heron à partir de 2018. Le Moyen-Orient connaît aussi "une véritable prolifération des drones armés", qui seraient utilisés par l'Arabie saoudite, les Emirats arabes unis, l'Irak, l'Iran, le Pakistan et la Turquie, selon un rapport des sénateurs français Cédric Perrin et Gilbert Roger rendu public en mai. D'autres pays en sont équipés ou envisagent de le faire, de la Chine à l'Asie centrale.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1041) : 4 & 5 SEPTEMBRE 2017

5 septembre 2017 - La Suède refuse l'asile à Bibihal, Afghane de 106 ans qui a fui les talibans :

A plus de 100 ans, Bibihal Uzbeki a accompli un périple pour fuir les talibans afghans et trouver refuge en Suède. Mais les autorités du pays viennent de lui refuser l'asile.

Allongée sur un lit, les yeux clos, Bibihal Uzbeki peut à peine parler, séquelle d'une récente attaque. Cette Afghane de 106 ans est arrivée en 2015 en Suède, après avoir quitté l'Iran, où elle s'était réfugiée pour fuir les talibans. Accompagnée par sa famille et aidée par son fils et son petit-fils, elle pensait trouver sécurité et repos dans ce pays, parmi des milliers d'autres réfugiés notamment venus de Syrie.

Mais durant le ramadan, la centenaire a appris que les autorités suédoises avaient refusé sa demande d'asile. Selon ses proches, Bibihal Uzbeki a extrêmement mal réagi à la nouvelle, son état de santé s'est détérioré. Sa famille a fait appel, mais l'âge de Bibihal Uzbeki n'est pas entré comme facteur de la décision de l'administration. «Selon l'agence de la migration, l'Afghanistan n'est pas assez risqué» pour justifier l'asile, a expliqué Sanna Vastin de FARR, un groupement d'associations qui veulent renforcer le droit s'asile en Suède.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1041) : 4 & 5 SEPTEMBRE 2017

5 septembre 2017 - Une enquête pour corruption ouverte sur l'attribution des JO de Rio :

La police brésilienne a annoncé mardi l'ouverture d'une enquête pour corruption dans le cadre de l'attribution des jeux Olympiques 2016 à la ville de Rio, avec de possibles achats de voix au sein du Comité international olympique (CIO). Des perquisitions ont été menées tôt mardi à 11 endroits différents dans Rio, et notamment dans le très chic quartier carioca de Leblon au domicile de Carlos Nuzman, président du Comité national olympique brésilien, et qui était à la tête de la candidature de la cité brésilienne, rapporte par ailleurs la télévision Globo.

Soixante-dix officiers de la police judiciaire brésilienne, accompagnés de leurs homologues français et américains, ont mené des perquisitions à la recherche de preuves sur "l'achat de voix dans le cadre de l'élection par le Comité international olympique de la ville-hôte des jeux Olympiques 2016", précise la police dans un communiqué. Deux mandats d'arrêt ont également été émis, ajoute le communiqué. Une conférence de presse à venir devrait fournir plus d'éléments sur l'enquête et notamment sur l'identité des deux personnes recherchées. Le CIO a de son côté sobrement commenté les opérations menées par la police au Brésil: "Le CIO a pris connaissance de ces éléments par les médias et fait tout ce qui lui est possible pour obtenir toutes les informations. Cela relève de la plus haute importance pour le CIO d'obtenir des clarifications sur ce sujet", écrit l'instance dans un communiqué.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by jp echavidre - dans Le MONDE en marche..
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : VICTOR ASSOCIATION
  • VICTOR ASSOCIATION
  • : Le BLOG de Jean-Pierre ECHAVIDRE, Président de VICTOR ASSOCIATION Association d'information et de défense des intérêts des habitants de MONTESQUIEU-VOLVESTRE
  • Contact

Texte Libre

L'objet de ce blog est d'apporter aux habitants de Montesquieu-Volvestre une information régulière sur la vie de la cité, et de décrypter l'essentiel de l'actualité. Mais il a aussi pour but d'ouvrir un dialogue,  de discuter, de contester, ou de râler au besoin. Il faut que nous retrouvions dans notre village une convivialité, une solidarité qui sont en train de se perdre.

Rechercher

Pages

Liens