Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 octobre 2017 6 07 /10 /octobre /2017 18:30
VOITURES DE LEGENDE (735) : BMW  M1 - 1979

Comme cela se passe fréquemment lors de la création d’un modèle un peu extraordinaire, chaque constructeur présente un « concept car » qui préfigure le modèle définitif. C’est cette stratégie qu’a adopté BMW en 1972. La marque bavaroise voulait marquer sa présence sur ses terres lors des Jeux Olympiques de Munich. Elle présente donc, cette année là, la « Turbo », l’une des premières œuvres de Paul Bracq pour BMW. Le designer français avait auparavant passé quelques années chez Mercedes. J’ai eu la chance de le côtoyer et d’admirer son talent lorsqu’il a été, quelques années plus tard, patron du style intérieur chez Peugeot.

Sur la « Turbo » les grandes options architecturales de la future « M1 » sont déjà définies : voiture sportive mais de grand confort, moteur à l’arrière, haut niveau de sécurité et performances.

C’est en 1976 que BMW lance son projet E26, un nom de code qui se transformera, lors de la présentation de la voiture en « M1 ». Il s’agissait de créer une voiture satisfaisant à la règlementation du groupe 4 qui imposait, en premier lieu, la vente de 400 exemplaires du modèle, adapté à la route, et ceci en 24 mois.

 

 

VOITURES DE LEGENDE (735) : BMW  M1 - 1979

Le développement est confié à la Division Compétition de BMW, la Société Motorsport crée en 1972. Jusqu’à présent, Motorsport s’était spécialisé dans la préparation à la course des modèles BMW tels les 2002 et 3.0l CSL. Construire une voiture de A jusqu’à Z était totalement nouveau pour les ingénieurs de Motorsport d’où le nom « M1 » : première voiture de Motorsport !.. Première interrogation à propos de cette future « M1 » le choix du moteur. Motorsport a bien développé, pour la compétition un V10 à 144° mais le choix va se porter sur un six cylindres en ligne plus dans la tradition de BMW et pour lequel Motorsport a bien plus d’expérience.

Le moteur a une cylindrée de 3453 cc et développe une puissance maxi de 277 cv et un couple maxi de 330 Nm. Ce qui doit permettre à la « M1 » une vitesse de pointe de 264 km/heure et d’en faire, du même coup, la voiture allemande la plus rapide de son époque. Le 0 à 100 Km/heure se fait en 5,6 secondes ce qui est tout à fait remarquable.

Le moteur est implanté à l’arrière en position longitudinale. Les deux réservoirs de carburant sont logés de part et d’autre du moteur.

Coté carrosserie, le style est cette fois plus italien. Il a été confié à Giorgietto Giugiaro  qui a choisi des lignes plus tranchantes que sur la turbo de Paul Bracq. La sécurité a été, comme pour la « Turbo », au cœur des préoccupations des ingénieurs. Tout au cours de l’étude, des tests de crash ont permis d’optimiser la sécurité passive.

 

 

VOITURES DE LEGENDE (735) : BMW  M1 - 1979

Au printemps 1977, BMW annonce officiellement son projet en cours délivrant à la presse quelques une de ses caractéristiques techniques. Les premières photos de la voiture routière sont révélées à l’automne de la même année. Au printemps de l’année 1978 la version Groupe 4 est présentée dans les couleurs de Motorsport. Enfin, au Salon de l’automobile de Paris 1978 la « M1 » est présentée sur le stand BMW dans une livrée blanche. Prix annoncé 100 000 DM soit le prix de quatre BMW 323i !....Il ne reste plus qu’à fabriquer et, accessoirement, trouver les clients…

Motorsport ne dispose pas d’une structure suffisante pour produire une voiture complète, même en petite série. BMW pense confier la sous-traitance à Lamborghini mais la marque italienne est au plus mal. On se demande même si elle n’est pas sur le point de mettre la clé sous la porte : seulement 16 Lamborghini Countach ont été fabriquées en 1978. Finalement ce sont d’autres italiens qui vont se charger de la fabrication de la « M1 », au moins partiellement, dans un processus assez complexe. Le châssis est construit chez Marchesi à Modène, la carrosserie est fabriquée chez T.I.R. également à Modène. Les deux sont assemblés chez Giugiaro. Le tout est ensuite expédié en Allemagne chez Baur qui se charge de l’assemblage final….

Une gamme de fabrication assez tortueuse qui obligera BMW à exécuter de nombreux contrôles sur ses voitures finies. C’est pourtant ainsi que 445 exemplaires de la « M1 » ont été réalisés : 399 véhicules routiers et 46 voitures de compétition.

Car l’objectif initial de BMW était  bien la compétition. La voiture s’illustre d’abord en « Procar » un championnat où les groupe 4 s’affrontaient en ouverture des Grands Prix de Formule 1 sur les circuits européens. Pour ces voitures, le moteur est gonflé à 470 cv pour un poids total de 1020 kg ce qui offre des performances très honorables.

 

 

VOITURES DE LEGENDE (735) : BMW  M1 - 1979

Le championnat Procar réunissait toutes sortes de pilotes : vétérans expérimentés, jeunes loups aux dents longues et pilotes en activité. Cinq M1 était engagées sous les couleurs de Motorsport.  Elles étaient destinées aux plus rapides pilotes de F1 lors des essais du vendredi précédent la course. Ceux-ci devaient affronter quinze spécialistes du Procar. Cependant, la M1 Gr4 était également disponible à la vente, à un tarif de 150 000 DM, pour des équipes privées. Et avec succès, puisque Ron Dennis, Osella ou encore Schnitzer se laissèrent tenter. En 1979, Niki Lauda remporta le championnat « Procar » sur la « M1 », suivi en 1980 par Nelson Piquet.

Le changement de réglementation mit un coup d’arrêt final à la participation de la « M1 » en Procar. Par la suite, la M1 prit part au Groupe 5, où le règlement, ou plutôt son absence, permettait toutes les folies. Ainsi, certaines versions dépassaient les 1000 ch. En 1981, c’est aux Etats-Unis que la M1 a trouvé la gloire, dans le championnat IMSA GTO. La n°25 du team Red Lobster (du nom d’une chaîne de restaurants) remporta le championnat aux mains de Dave Cowart et Kenper Miller.

L’histoire de la « BMW M1 » s’arrête presque en 1981. En fait son moteur lui survit car en 1984 le six cylindres en ligne est implanté sur deux nouveaux modèles de la gamme BMW la M 635 CSI et la M5.

 

 

VOITURES DE LEGENDE (735) : BMW  M1 - 1979
VOITURES DE LEGENDE (735) : BMW  M1 - 1979
VOITURES DE LEGENDE (735) : BMW  M1 - 1979
VOITURES DE LEGENDE (735) : BMW  M1 - 1979
VOITURES DE LEGENDE (735) : BMW  M1 - 1979
VOITURES DE LEGENDE (735) : BMW  M1 - 1979
VOITURES DE LEGENDE (735) : BMW  M1 - 1979
VOITURES DE LEGENDE (735) : BMW  M1 - 1979
VOITURES DE LEGENDE (735) : BMW  M1 - 1979
VOITURES DE LEGENDE (735) : BMW  M1 - 1979
VOITURES DE LEGENDE (735) : BMW  M1 - 1979
VOITURES DE LEGENDE (735) : BMW  M1 - 1979
VOITURES DE LEGENDE (735) : BMW  M1 - 1979

 

 

 

 

 

 

 

Je recommande à tous les passionnés de l'automobile et de son histoire les remarquables sites (en anglais) cités ci-dessous. Ils présentent, outre des commentaires et données techniques très complètes, de magnifiques photos sur la production automobile mondiale

ultimatecarpage.com

supercar.net

swisscarsighting.com

mais il y a aussi un site en Hongrois sur lequel il faut se contenter de regarder les photos :

autogaleria.hu

Vous pouvez retrouver d'autres véhicules, tout aussi exceptionnels, dans la rubrique "VOITURES DE LEGENDE" de ce blog ou en vous inscrivant à la Newsletter (voir ci-contre)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by jp echavidre - dans VOITURES DE LEGENDE
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : VICTOR ASSOCIATION
  • VICTOR ASSOCIATION
  • : Le BLOG de Jean-Pierre ECHAVIDRE, Président de VICTOR ASSOCIATION Association d'information et de défense des intérêts des habitants de MONTESQUIEU-VOLVESTRE
  • Contact

Texte Libre

L'objet de ce blog est d'apporter aux habitants de Montesquieu-Volvestre une information régulière sur la vie de la cité, et de décrypter l'essentiel de l'actualité. Mais il a aussi pour but d'ouvrir un dialogue,  de discuter, de contester, ou de râler au besoin. Il faut que nous retrouvions dans notre village une convivialité, une solidarité qui sont en train de se perdre.

Rechercher

Pages

Liens