Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 mars 2017 2 21 /03 /mars /2017 08:00
POURQUOI J'AI CHOISI EMMANUEL MACRON (SUITE...)

L’article diffusé sur le BLOG de Victor Association et intitulé « POURQUOI J’AI CHOISI EMMANUEL MACRON »

http://www.montesquieuvolvestre.com/2017/03/pourquoi-je-vais-voter-pour-emmanuel-macron.html

m’a bien évidemment attiré beaucoup de commentaires, certains très agressifs voire haineux et souvent anonymes, d’autres plus modérés et c’est à ceux là que je souhaite répondre.

Je suis un militant et je ne m’en suis jamais caché. Je participe à la vie politique française depuis de très nombreuses années, à mon niveau, et pas devant ma télévision, sur le terrain et dans les campagnes électorales. Je ne crois pas devoir m’en excuser maintenant. Alors si j’ai écrit cet article qui, manifestement ne plait pas à tout le monde, et c’est bien normal, c’est qu’il me semblait plus honnête en tant qu’élu de Montesquieu et Président d’une Association montesquivienne de dire quel était mon engagement et de prendre mes responsabilités. On ne peut pas, comme je l’ai toujours fait, réclamer la transparence et ne pas se l’appliquer à soi même. Ceux qui aujourd’hui me le reprochent n’auraient-ils pas été encore plus critiques s’ils m’avaient vu distribuer des tracts sur le marché de Montesquieu ou ailleurs sans être au courant de mon engagement ?...Doit-on, comme certains l’on affirmé, parce que l’on est élu de l’opposition à Montesquieu, s’abstenir de tout engagement partisan ?..

Je crois avoir expliqué clairement pourquoi je ne pouvais pas voter ni pour François Fillon, ni pour Marine Le Pen. Le pays est dans un état pitoyable : des millions de chômeurs, un nombre encore plus grand de pauvres, y compris des salariés, et une France qui continue à dégringoler lorsque ses voisins se relèvent. Le constat est évident et il n’y a que des doctrinaires bornés pour ne pas être d’accord avec cette analyse.

J’ai reçu de la part de plusieurs correspondants la lettre du Saint-Cyrien Bertrand Binnendijk qui présente un argumentaire destiné à ceux qui ne veulent pas (ou plus) voter Fillon. Ses arguments sont clairs mais je pourrais écrire la même diatribe avec des arguments exactement inverses

1/ « Celui qui n’a jamais pêché jette la première pierre à François Fillon .. » Oui nous avons tous commis des fautes. Et alors ?.. Est-ce que ce fait suffit à pardonner à Monsieur Fillon ses erreurs ?. N’a-t-il pas dans sa campagne des primaires dit et redit, pour justement se démarquer de certains de ses concurrents, que l’homme politique se devait d’être irréprochable ?

2/ « François Fillon a reconnu ses erreurs ». En est-il pour cela moins coupable sur le plan moral ? Non à mon avis. Même si cela a libéré sa conscience.

3/ « Il n’est pas juste de faire à François Fillon le procès de pratiques immorales mais légales qui sont le fait de l’immense majorité des élus… » Alors puisque d’autres élus ont des pratiques douteuses les mêmes pratiques utilisées par M. Fillon seraient moins graves ?...Les autres élus, et il y en a, je le reconnais, ont une grande différence avec M. Fillon : ils ne sont pas candidats à la Présidence de la République.

Il y a ainsi dans la lettre de M. Binnendijk 9 arguments de ce type. Mais qui ne m’ont pas convaincus du tout.

Mon argumentaire à moi, qui ne suis pas Saint-Cyrien, est le suivant. Il s’appuie sur des données qui me semblent objectives :

  • Le parti Socialiste et ses incompétents ont mis la France dans une situation catastrophique.
  • La primaire de la Droite et du Centre a démontré que les Français attendaient tous, avec une grande impatience, une alternance. François Fillon a remporté cette primaire avec un score qui lui laissait entrevoir une victoire probable et même assez facile.. Nous ne sommes plus aujourd’hui dans la même situation, loin s’en faut !..
  • Depuis les résultats de cette primaire les affaires n’ont cessé de s’accumuler au dessus de sa tête. Un complot des juges ? je ne le crois pas mais je ne suis pas compétent pour l’affirmer. Une cabale de la part de la presse ? Surement pas car la presse qui attaque François Fillon fait le travail qu’elle a toujours fait.
  • Personne n’a obligé François Fillon à déclarer devant des millions de téléspectateurs qu’il retirerait sa candidature en cas de mise en examen. Quelle est donc aujourd’hui sa crédibilité ?
  • Comment François Fillon pouvait-il ignorer qu’il serait l’objet de ces attaques, sommes toutes bien classiques, alors qu’il reconnait les faits et qu’il admet que moralement il a fait des fautes ?
  • Quelle sera l’issue de cette affaire ? Je ne veux pas être défaitiste mais, même si les sondages sont parfois fantaisistes, François Fillon semble s’éloigner de la victoire de jour en jour. Et s’il fait perdre son camp se sera bien sa responsabilité..
  • Enfin, admettons qu’il soit élu : est-ce que l’on imagine François Fillon mettre en œuvre des réformes telles que celles qu’il a annoncées : suppression de 500 000 postes de fonctionnaires, augmentation du temps de travail de ces mêmes fonctionnaires, réformes de la sécurité sociale, augmentation de la TVA,… sans que ses affaires d’attachée parlementaire, de Revue des Deux Mondes, de costumes et autres lui reviennent en pleine figure ?
  • Alors soyons lucides : quelle solution reste-t-il ? A un mois des élections présidentielles … je pense sincèrement que la méthode Macron qui consiste à organiser une grande coalition avec les compétences et les bonnes volontés en dehors des extrêmes est la seule solution qui peut amener l’alternance et favoriser le redressement de notre pays.  Va-t-il réussir ? Je n’en sais rien. Mais en tout cas je l’espère et j’ai aujourd’hui de bonnes raisons d’y croire.

 

Je reste prêt à en débattre avec tous ceux qui le souhaitent mais je ne répondrai pas aux invectives.

Bien cordialement

 

Jean Pierre ECHAVIDRE

 

 

 

 

 

Informations  MONTESQUIEU-VOLVESTRE, FRANCE, MONDE : Vous souhaitez être informé régulièrement sur les nouveautés mise en ligne sur ce Blog, inscrivez vous à la Newsletter  (voir dans la colonne ci-contre)

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by jp echavidre - dans information MONTESQUIEU
commenter cet article

commentaires

Pierra Danièle 02/04/2017 15:02

Appel à voter François Fillon : Réponse à Bertrand Binnendijk

Aux éléments de réflexion dépassionnés, apportés par Monsieur Bertrand Binnendijk, je propose mon modeste éclairage. Le prisme est quelque peu différent et en cela, il peut contribuer à restituer un certain équilibre.

1. Premièrement, que celui qui n'a jamais péché jette la première pierre à FF. Je veux parler de ceux qui n'ont jamais payé une facture en liquide, privant ainsi l'Etat de rentrées fiscales, qui n'ont jamais commis d'excès de vitesse mettant en danger la vie des autres, qui n'ont jamais utilisé de moyens contraceptifs prohibés par notre sainte Eglise, qui n'ont jamais fêté Pâques avant les Rameaux, qui n'ont jamais menti, trompé, médit, abusé de leur autorité, etc, etc...

"Votre premier élément de réflexion dépassionné" constitue un véritable sermon. Vous nous servez des péchés, de la sainte église etc... De quoi est-il question, Monsieur ? Il s'agit d'une élection présidentielle dans notre pays, la France, démocratie laïque. Votre procédé de nivellement et de mise en perspective de faits délictueux pénalement et de péchés est irrecevable. Cependant, au vu de tous les scandales de pédophilie qui éclaboussent la sainte église et ses saints complices, je comprends que l'intentionnelle méprise ait des vertus utilitaires et apaisantes. Ces accommodements réels et sémantiques ont couvert tous les crimes perpétrés par l'institution religieuse. Aujourd'hui encore, le génocide de 796 enfants (de la naissance à 2 ou 3 ans) nés hors des liens sacrés du mariage, dans un ancien couvent catholique à Tuam en Irlande, reste impuni (voir le lien ci-après). http://www.lemonde.fr/europe/article/2014/06/14/les-fantomes-du-couvent-hantent-la-ville-irlandaise-de-tuam_4438048_3214.html
Vous avez, Monsieur l'avocat ecclésiastique, au minimum la franchise ou l'inconséquence de donner le ton d'emblée, le ton du catholicisme intégriste. Certainement gonflé à bloc par le bruit fracassant de quelques centaines d'individus de "sens commun" et de la "manif pour tous", vous vous octroyez le droit de représenter l'électorat de droite ! Vous desservez au contraire votre "mentor" et votre cause. Cet électorat ne se reconnaît pas dans vos croisades d'un autre âge. Sur le site "Magistro", votre si mal nommé objectif "tribune critique, de bon sens, raisonné et libre" est édifiant! Comme il le souligne fort heureusement "tout ne se vaut pas".

2. Deuxièmement, en droit comme en morale, il ne faut jamais perdre de vue la notion d'imputabilité. Je m'explique : une faute est d'autant plus grave (imputable) que son auteur a conscience de sa faute. C'est ce qu'un juge digne de ce nom cherchera à déterminer dans un procès équitable. Le Pape François ne dit pas autre chose dans Amoris laetitia. Il n'existe pas de péché en soi. Il faut toujours le replacer dans son contexte.

Si je comprends bien votre "deuxième élément de réflexion dépassionné", l'alternative est la suivante, votre mentor se serait :
- Soit perdu dans les méandres de quelques petits arrangements avec le réel (à l'insu de son plein gré), auquel cas, cela constituerait une faute de discernement et de déconnection avec la réalité. Ces failles sont peu rassurantes pour un futur président de la République sensé être le guide averti et éclairé de toute une nation.
- Soit fourvoyé dans des mensonges délibérés. Pour parodier l'esprit de votre prêche, le Christ ne disait-il pas : "la vérité vous rendra libre".

3. Donc, troisièmement, il n'est pas juste de faire au seul FF le procès de pratiques certes immorales mais néanmoins légales qui sont le fait de l'immense majorité des élus. C'est le cadre réglementaire de ces pratiques qu'il convient de condamner et de réformer. Je souligne d'ailleurs qu'à part le distingué M. Bayrou, les élus de tous bords rasent plutôt les murs et se gardent curieusement de hurler avec les loups!

Le troisième élément de réflexion dépassionné reconnaîtrait certes, que la haute autorité de transparence de la vie publique a du pain sur la planche avec tout le monde, mais, l'autoproclamé "Monsieur propre", a hélas choisi la "lessive qui tache" !
4. En fait, la question est de savoir si une élection sert à élire un saint ou un dirigeant politique. l'Histoire nous enseigne que malheureusement, les deux sont très rarement compatibles. La dernière fois que la France a été dirigée par un saint, elle l'a payé très cher! Je fais allusion au fait qu'en restituant ses domaines français au roi d'Angleterre, le bon roi Saint Louis, a semé les germes de l’effroyable guerre de cent ans dont on sait le lot de malheurs qu'elle attira sur notre malheureux pays!!

Le quatrième élément de réflexion dépassionné atteste qu'effectivement nous n'élisons pas un saint, mais un dirigeant politique. Ce dernier pourrait ne pas être pour autant un escroc, un menteur qui bafoue les valeurs chrétiennes et celles de la République quand cela l'arrange. Loin d'être exemplaire, celui-ci fut le ministre le plus dépensier du quinquennat Sarkozy (appartement, hélicoptère, voyages personnels très coûteux, Falcon de la république, voiture blindée à 120000 € etc...).

5. Il faut donc s'interroger sur ce qui motive un tel déchaînement médiatique. Le tort de FF n'est pas d'avoir fait comme ses pairs, ce dont ceux qui l'attaquent se foutent éperdument. Son véritable péché, sa faute impardonnable, c'est de croire dans des valeurs jugées passéistes par les tenants de la pensée unique. FF aime la France et veut lui redonner sa fierté et sa place dans le monde. Et ça, c'est inacceptable pour ceux qui l'attaquent avec pour seule obsession le métissage, le multiculturalisme, la repentance et la haine de nos valeurs chrétiennes et humanistes!

Votre cinquième élément de réflexion dépassionné s'appuie sur le fait que "les affaires" sont un mauvais prétexte ! Le voile est tombé, le pieux candidat serait rejeté par haine de nos valeurs chrétiennes et humanistes. Effectivement, un candidat de droite qui ne se serait pas compromis avec des associations intégristes, aurait eu plus de légitimité dans notre pays laïque. Les 96 % de la population favorable à l'euthanasie et au suicide assisté sont fustigés. Vous allez même jusqu'à dénigrer les directives anticipées. Le programme auquel vous aspirez est donc le dolorisme érigé en vertu chrétienne. Les victimes collatérales des progrès de la réanimation sont et seront sacrifiées sur l'autel de votre dogmatisme. Vous substituant à Dieu, vous les condamnez après stabilisation de leurs paramètres biologiques, à une non vie de souffrance et à une agonie sans fin qui n'existe pas dans la nature. Dans une tribune du "Monde", daté du 29 mars, 146 médecins et chercheurs dans le domaine des sciences de la vie, dont une trentaine d'académiciens, dénoncent les prises de position de la "fondation Jérôme Lejeune" (reconnue d'utilité publique) contre les recherches sur l'embryon et contre l'avortement. Cette fondation est un pilier de "la manif pour tous" et de "sens commun" cher à Monsieur Fillon. Celle-ci cherche à bloquer les recherches sur "les cellules souches pluripotentes", médecine de demain qui réparent les organes malades ou endommagés et qui pourrait remplacer les greffes d'organes. Ces méthodes régénératives essaient, par ailleurs, de comprendre les maladies génétiques et certains mécanismes moléculaires à l'origine de la formation de tumeurs. Où sont les valeurs humanistes que vous défendez et qu'ils défendent au travers des incessantes procédures judiciaires lancées, avec un dédain affiché, à l'encontre de ces porteurs d'espoir. Mgr Fisher allait jusqu'à déclarer concernant ces scientifiques : "tu obtiens des résultats, surtout des thérapies populaires et en échange tu auras la gloire et le profit"! Un tel mépris est bien le sceau des ecclésiastiques avec, de surcroît, un tutoiement irrévérencieux. Quelle proportion d'électeurs de droite se reconnaît-elle dans ce dangereux obscurantisme ? Vous assassinez la droite par cette "inquisition" remise au goût du jour.

6. Et si l'on se penche sur les programmes des candidats, seul celui de FF est considéré comme sérieux et susceptible de redresser la France face aux défis colossaux qui se présentent à elle : la lutte contre l'islamisme, le redémarrage de la machine économique, seule condition de la réduction du chômage, les enjeux internationaux etc.

Votre sixième élément de réflexion dépassionnée se base sur un programme qui apparaît sérieux et étudié. Votre candidat est hélas "grillé", il s'est "tiré une balle dans le pied". Imaginons la crédibilité et la légitimité d'un appel à l'austérité de la part de celui qui a fait preuve d'autant d'indécence avec l'argent. Quelle crédibilité aurait la France sur la scène politique internationale avec un leader décrié unanimement par toute la presse étrangère.
Quel égo surdimensionné agite celui qui préfère faire perdre la droite plutôt que de se retirer et laisser la place à un autre. Comme disait Saint Mathieu : "l'égoïsme rend aveugle".

7. En comparaison, le programme de Emmanuel Macron brille toujours par son absence. En dehors de postures et d'envolées lyriques, son discours est creux et a de quoi inquiéter ceux qui envisagent de voter pour lui.

Le septième élément de réflexion dépassionné est le signe tangible que vous espérez non pas un vote d'adhésion mais un vote par défaut. Monsieur Macron est le chanceux opportuniste du moment qui récolte sans se baisser les "déçus de la gauche", les "frileux des extrêmes" et les pauvres électeurs "dégoûtés". Ceux-ci sont écoeurés par les affaires, mais surtout par ce que vous vous employez, avec zèle, à illustrer dans vos premières lignes en dénaturant la droite !

8. Quant à celui de MLP, s'il comporte de bonnes idées sur l'immigration, qui n'en seront pas moins très difficiles à mettre en œuvre, son projet économique est totalement délirant, imprégné des idées gauchisantes de Florian Philippot, avec en particulier la remise de l'age de la retraite à 60 ans!

Le huitième élément de réflexion dépassionné repose sur le même principe de repoussoir, faute de mieux, OK pour Monsieur Fillon, le candidat "la vertu".

9. Comme FF est inattaquable sur son projet global, il fallait l'attaquer sur sa dimension morale et familiale par ses détracteurs qui n'en ont rien à foutre. Une attaque magistralement orchestrée par ces journaux qui nous haïssent et nous traitent dans la boue depuis la manif pour tous. Et pourtant, de façon surprenante, beaucoup d'entre nous leur accordent du crédit sans se rendre compte du fait qu'ils sont manipulés "à l'insu de leur plein gré".

Le neuvième élément de réflexion dépassionné nous signifie que nous serions tous manipulés. Il s'agit là d'une offense faite à l'intelligence des gens qui ont pourtant, d'après l'audimat, massivement suivi tous les débats politiques. Nous serions donc tous des idiots selon vous.
Le "coup" de la victimisation ponctue votre argumentaire de façon logique et est révélateur de l'amalgame savamment orchestré : "politico bondieuserie" !
Si la droite n'est plus incarnée que par "la manif pour tous", "sens commun" et autres "croisés"... , alors non merci Monsieur, vous ferez gagner Monsieur Macron et grossir le chiffre des votes blancs. Vous êtes bien placé, Monsieur, sur le podium des promoteurs du divorce des Français avec la politique.

Votre injonction finale sonne le glas : "Si vous êtes d'accord avec ce qui précède, faites circuler ce mail le plus largement possible. N'ayez pas peur ! Et si vous n'êtes pas d'accord, faites le circuler quand même. Cet acte de clémence vous sera rendu au centuple".
Cette injonction a les traits d'une bouteille qu'on lance à la mer après avoir fait une prière.

jp echavidre 02/04/2017 15:32

Vous avez eu plus de courage que moi pou répondre, point par point à ce manifeste qui, quand on y regarde de près, est éminamment critiquable. Bravo pour avoir décortiqué cet "argumentaire" avec talent et avec mesure
Bien cordialement

Jean-Pierre ECHAVIDRE

L'Agace 28/03/2017 12:27

Bonjour,

Facon, vous affirmez que Fillon "traîne une batterie de cuisine qui s’enrichit chaque jour d’éléments nouveaux", que je sache il y a une présomption d'innocence que vous semblez allègrement oublier, comme beaucoup de médias et autres commentateurs qui ne sont préoccupés que par faire la "buzz" et le sensationnel depuis plusieurs semaines.
Vous pensez que Fillon est mort ( sa candidature), eh bien je vais vous donner de quoi méditer.
1) Voyez cette première analyse, qui n'a rien d'un sondage traditionnel:

http://www.electionscope.fr/

2) et cette autre analyse:

http://www.valeursactuelles.com/politique/filteris-le-trio-de-tete-en-baisse-hamon-en-hausse-76892

C'est une autre manière d'avoir un panorama de la situation qui diffère du bourrage de crâne des sondeurs professionnels. On va assister, au fur et à mesure que le 1er tour approche, à une bien curieuse évolution des positions et des intentions de vote.
Bonne journée.

FACON 26/03/2017 15:01

Si je vous ai bien compris la France n’a pas d’autre choix, elle doit voter Fillon pour disposer d’une majorité stable conforme à l'espri de la V° République. Alors pourquoi une élection ? Supplions simplement Fillon de devenir le sauveur de la France, sa vanité n’en sera que davantage satisfaite …

Vous nous proposez donc de ne pas faire de choix et de voter pour un candidat qui traine une batterie de cuisine qui s’enrichit chaque jour d’éléments nouveaux que je passerai sous silence pour ne pas vous rendre encore plus dépressif.

Non, monsieur Fillon n’est pas digne de devenir Président. Quant à sa future majorité elle serait composée de qui ?

De Sarkosistes qui attendent leur revanche ?
De Fillonistes radicalement opposés à son programme ?
De centristes qui s’en vont et reviennent ?
Des convaincus qu’ils ne pouvaient pas faire le chemin en compagnie de monsieur Fillon ?

… ou peut être tout simplement des partisans du F Haine qui doivent commencer à se retrouver dans la tournure de ses propos : Guerre civile, assassinat politique, cabinet noir, écoutes téléphoniques … autant de pratiques dignes d’un régime fasciste. Si Hollande avait été candidat je n’aurais pas voté pour lui ce qui ne m’empêche pas de reconnaître son honnêteté, son intégrité et un sens élevé de la démocratie.

Monsieur Fillon ne pouvait pas perdre, et pourtant, il va créer à droite une crise à laquelle ne va pas échapper pour autant la gauche. Qu’il n’impute sa défaite qu’à lui même et à sa manifeste cupidité qu’il nous avait si bien cachée.

Deux candidats sont totalement hors jeu pour outrage envers la justice et les médias. Avec sa nouvelle trouvaille du «cabinet noir» Fillon s’en prend aux institutions alors qu’il prétend en avoir la charge.

Non monsieur, votre candidat est mort, il ne conservera que les votes de quelques irréductibles. Le Peuple de France ne supporte pas ce monsieur et, déjà ses amis sont convaincus de sa défaite. J’en connais même qui ne lui pardonneront jamais d’avoir donné une telle image de la droite. Monsieur Fillon aime l’argent et c’est son droit, mais qu’il le gagne loyalement. Le « soupçon » de détournement de deniers publics, de corruption de faux et usage de faux, est grave, et je fais confiance à la justice pour ne pas l’avoir invoqué sans preuve.

Si mettre en cause la compétence d’une Cour de Justice ou s’inventer le rôle de victime est pour monsieur Fillon un bon moyen de défense il est détestable pour les français, lui seul ne l’a pas compris.

En outre, si par malheur il devait être élu il ne pourrait pas gouverner et mettrait des millions de gens dans la rue, des ouvriers, des cadres, des agriculteurs, des petits commerçants et artisans qui, eux, n’ont jamais vécu de prébendes et de cadeaux douteux. En ce qui me concerne je choisirai de m’expatrier sans la moindre hésitation, dernier témoignage de ma ferveur Républicaine pour mes enfants.

Je vous laisse votre favori, demain il pourra s’adonner à plein à ses plaisirs de hobereau pour n’avoir jamais eu l’étoffe d’un Prince.

EN MARCHE !!!

L'Agace 25/03/2017 18:59

Monsieur,
Vous soutenez sans réserve la candidature de Bisounours Macron, flanqué de Bayrou la Girouette et pensez que c'est lui qui assurera le redressement si nécessaire de la France. C'est votre droit. Mais vous oubliez bien volontiers qu'il y aura des élections législatives 1 mois après. Vous croyez que Macron Président aura la capacité de trouver suffisamment de candidats dans les circonscriptions qui se présenteront sous la bannière En Marche, qui n'est pas d'ailleurs un parti, qu'il y en aura suffisamment d'élus pour faire une majorité d'au moins 289 députés, c'est une grande galéjade. Car il lui faudra bien une majorité pour faire voter ses lois et mettre en action son programme par ailleurs si insipide et inconsistant... Il ne pourra pas compter sur une coalition, avec qui? Le Modem? une douzaine de députés tout au plus. Les Socialistes? c'est l'ennemi! Faire croire à un gouvernement de Salut National n'est que utopieaussi...Et donc sans majorité, avec en plus un Sénat à droite, il y aura forcément un gouvernement de cohabitation avec un premier ministre sorti d'on ne sait d'où, bref, la pagaille institutionnelle dont le pays n'a sûrement pas besoin.
Je ne vois donc qu'une solution, c'est François Fillon. Réfléchissez bien lorsque vous et vos amis seraient dans l'isoloir le 23 Avril, ne vous trompez pas: APRES, IL SERA TROP TARD!!!...

jp echavidre 26/03/2017 09:41

Bonjour

Croyez moi, j'ai bien réfléchi avant de m'engager comme je l'ai fait pour soutenir la candidature d'Emmanuel Macron. J'aurais peut-être voté François Fillon et je m'étais d'ailleurs engagé directement dans les primaires de la droite et du centre, mais François Fillon n'est pas comme il le prétend soumis à un complot, il est bel et bien au coeur d'une "affaire" qui, si elle n'est pas illégale est tout de même moralement contestable. Monsieur Fillon prend le risque inconsidéré de faire perdre son camp alors qu'il avait partie gagnée. Je considère cela comme inadmissible.
Pour ce qui est d'Emmanuel Macron et de la future majorité au Parlement, il me semble qu'il a fort bien expliqué sa démarche. Il y a actuellement 577 députés et il a annoncé qu'il donnerait l'investiture à 50 % de députés sortants venant de tous les horizons UDI, Modem, PS, Les Républicains. Les 50 autre % seront des hommes et des femmes qui n'ont jamais exercé de mandats électifs afin de renouveler la classe politique. Les élections législatives ont lieu un mois après le deuxième tour des Présidentielles. Pensez vous que si les Français se prononcent en majorité pour le candidat Macron les candidats investis par "En Marche" aux législatives ne pourront pas être élus en majorité. Penser le contraire c'est faire bien peu de cas du sérieux des Français.
Pour ce qui est des candidats qui sont des "nouveaux" et qui prétendent à l'investiture d'En Marche, au dernières nouvelles il y avait 13 000 dossiers qui avaient été déposés sur toute la France et la sélection est en trains de se faire. Donc il n'y a pas d'inqiuiétude de ce coté là.
Pour le gouvernement Emmanuel Macron a également précisé ses positions très claires : 15 membres maximum. Des experts venus de la classe politique et de la société civile. Au vu de ce qui s'est passé ces jours ci on peut penser par exemple que jean-Yves Le Drian qui, quoique socialiste, n'a pas été un mauvais ministre des armées loin de là, pourrait retrouver sa place dans un gouvernement Macron.
Donc je ne crois pas du tout à la pagaille institutionnelle. Je pense plutôt que la coalition qui est nécessaire pour redresser le pays pourra se faire dans le calme en y associant bien évidemment les députés amis de M. Fillon. Quant au Sénat il aurait bien tort de se constituer en opposition.
A l'inverse on peut s'interroger sur la façon de gouverner d'un Président Mélenchon, Hamon, Le Pen ou meme Fillon. Quelles alliances pour l'un ou l'autre de ceux là ? Quelle majorité au Parlement ? Non croyez moi, j'ai bien réfléchi...
Bien cordialement

Jean-Pierre ECHAVIDRE

facon 22/03/2017 12:00

Je partage vos convictions, quand on est élu on doit clairement exprimer ses choix, ce qui est fort rare. Il faut en outre être courageux pour se battre dans un fief socialiste mis en coupe réglée par quelques vieux pachydermes dont le mérite ne repose en rien sur la valeur mais sur « leur nez » sachant se faire coopter par un PS omnipotent.

J’ai voté socialiste pendant 50 ans sans aucune exception mais, le mensonge de F Hollande, le matraquage fiscal des élus locaux ou nationaux ont eu raison de mon obstination.

Je vais moi aussi voter Macron sans hésiter car Fillon a trahi tous ceux, à commencer par moi, qui croyaient que son projet politique était le meilleur tant notre pays est en grandes difficultés. En se maintenant, comme madame Le Pen dans la campagne, il est un assassin de notre démocratie.

Je voterai Macron pour son programme, son intelligence et surtout sa jeunesse qui va « dégager » tous ces vieux cons qui nous gouvernent depuis trop longtemps et que l’on prend un à un et chaque jour les doigts dans la confiture.

EN MARCHE, tous ensemble, et disons à ces professionnels de la politique souvent corrompus « DEHORS vous avez trop abimé la France par votre cupidité »

Courage monsieur Echavidre, méprisez les attaques imbéciles c’est avec des gens courageux que la France redeviendra la France

jp echavidre 22/03/2017 16:24

Merci pour vos encouragements. J'en aurai besoin !....

Présentation

  • : VICTOR ASSOCIATION
  • VICTOR ASSOCIATION
  • : Le BLOG de Jean-Pierre ECHAVIDRE, Président de VICTOR ASSOCIATION Association d'information et de défense des intérêts des habitants de MONTESQUIEU-VOLVESTRE
  • Contact

Texte Libre

L'objet de ce blog est d'apporter aux habitants de Montesquieu-Volvestre une information régulière sur la vie de la cité, et de décrypter l'essentiel de l'actualité. Mais il a aussi pour but d'ouvrir un dialogue,  de discuter, de contester, ou de râler au besoin. Il faut que nous retrouvions dans notre village une convivialité, une solidarité qui sont en train de se perdre.

Rechercher

Pages

Liens