Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 décembre 2016 6 03 /12 /décembre /2016 12:42
LES ENTREPRISES DANS LESQUELLES L’ETAT EST ACTIONNAIRE

 

François Fillon, candidat de la droite à la présidentielle, a indiqué jeudi 1er décembre dernier sa volonté de «reprendre les privatisations» afin de financer de nouvelles infrastructures de transport ou le très haut débit.

 

Lors d'une rencontre avec des élus à la mairie de Chantenay-Villedieu (Sarthe), ce jeudi 1er décembre, François Fillon, candidat de la droite à la présidentielle, a plaidé pour «reprendre les privatisations» et pour que «l'Etat reprenne des capitaux immobilisés dans des entreprises commerciales où il a gardé des participations», comme chez Renault. Ces privatisations permettront de financer de nouvelles infrastructures de transport (canaux, lignes de chemin de fer) ou le très haut débit «sur la moindre parcelle du territoire national», clé de voûte, d'après lui, du développement économique du monde rural. Il a estimé que ces mesures concernaient les entreprises où l'Etat n'influe pas sur la stratégie de l'entreprise.

 

Quelles sont les entreprises dans lesquelles l'Etat détient une participation?

Les participations de l'Etat sont gérées d'une part par l'APE (la majorité) et de l'autre par BPI France. L'Etat est présent dans des entreprises stratégiques (défense, aéronautique, énergie) ou des entreprises historiques (SNCF). Le 30 avril 2016, la valeur des entreprises détenues par l'Etat, à travers l'APE, s'élève à environ 90 milliards d'euros dont plus de 60 milliards pour les seules entreprises cotées.

• Les entreprises cotées

Les évaluations citées représentent la cote au 30 juin 2016

 

PSA PEUGEOT CITROEN                      1.196 Millions d’Euros

SAFRAN                                                        3.911 Millions d’Euros

RENAULT                                                    3.996 Millions d’Euros

THALES                                                        4.110 Millions d’Euros

AIRBUS                                                         4.440 Millions d’Euros

ADP                                                                 4.962 Millions d’Euros

ORANGE                                                       5.220 Millions d’Euros

ENGIE                                                            1.576 Millions d’Euros

EDF                                                                 17.891 Millions d’Euros

CNP                                                                102 Millions d’Euros

AIR FRANCE KLM                                   302 Millions d’Euros

AREVA                                                          359 Millions d’Euros

 

• Les entreprises non cotées

Parmi les entreprises non cotées dans lesquelles l'Etat détient une participation importante on trouve aussi La Poste, la SNCF, DCNS, FDJ, RATP, les aéroports de province, la BPI, les ports, Giat Nexter, Semmaris, etc. Dans les participations moins importantes, on trouve Arte France, Imprimerie nationale, etc.

 

• Quelles seraient les entreprises visées par François Fillon

Interrogé sur les entreprises qui pourraient être privatisées, François Fillon a indiqué qu'«on verra ça tranquillement», soulignant que «l'Etat n'a pas vocation à rester durablement au capital d'entreprises qui sont dans le secteur commercial, dans le secteur concurrentiel».

Les entreprises commerciales? Il pourrait s'agir d'Orange, Renault, PSA, CNP. Les entreprises stratégiques pour la souveraineté telles que EDF, Engie, Thales, Safran, Airbus... , ne seraient probablement pas concernées.

 

Source : LeFigaro.fr  02-12-2016

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by jp echavidre - dans FRANCE Economie
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : VICTOR ASSOCIATION
  • VICTOR ASSOCIATION
  • : Le BLOG de Jean-Pierre ECHAVIDRE, Président de VICTOR ASSOCIATION Association d'information et de défense des intérêts des habitants de MONTESQUIEU-VOLVESTRE
  • Contact

Texte Libre

L'objet de ce blog est d'apporter aux habitants de Montesquieu-Volvestre une information régulière sur la vie de la cité, et de décrypter l'essentiel de l'actualité. Mais il a aussi pour but d'ouvrir un dialogue,  de discuter, de contester, ou de râler au besoin. Il faut que nous retrouvions dans notre village une convivialité, une solidarité qui sont en train de se perdre.

Rechercher

Pages

Liens