Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 décembre 2016 3 14 /12 /décembre /2016 16:30
LA TAXE SUR LES « PROPRIETAIRES OCCUPANTS » REVIENT SUR LE TAPIS !..

 

Sans cesse démentie, l’idée de taxer les propriétaires sur des «loyers implicites» ne cesse d’être suggérée par divers rapports. Dernier en date, celui de « France Stratégie » qui souhaite remplacer la taxe foncière par ce nouveau système.

 

La fiscalité du patrimoine immobilier devrait être réformée pour rétablir de l’équité entre les contribuables, estime dans un rapport « France Stratégie » qui suggère entre autres pistes de supprimer la taxe foncière, en échange d’une taxation des «loyers implicites» pour les propriétaires occupant. «La fiscalité du patrimoine immobilier, en France, favorise beaucoup la détention d’une résidence principale», souligne dans ce document publié mercredi 14 décembre « France Stratégie », organisme de réflexion rattaché au Premier ministre.

Dans le cas d’un bien mis en location, le propriétaire doit en effet, en plus de la taxe foncière, s’acquitter des prélèvements sociaux (15,5%) et de l’impôt sur le revenu, qui s’appliquent au montant des loyers perçus. Ce qui n’est pas le cas des biens occupés par leur propriétaire. «Encourager ainsi le statut de propriétaire occupant, au détriment par exemple de celui de locataire bailleur (personne propriétaire d’un bien loué à un tiers mais locataire de sa résidence principale) emporte des conséquences négatives en termes de mobilité», estime le rapport.

 

Le système défavoriserait les jeunes

Selon « France Stratégie », ce système défavorise par ailleurs les jeunes générations, chez qui le taux de détention de sa résidence principale a stagné depuis trente ans, alors qu’il a nettement progressé chez les plus de 60 ans. Pour faire en sorte que les ménages soient imposés «à proportion de leur capacité», le rapport suggère plusieurs pistes de réforme, dont une refonte de la taxe foncière, qui ne reposerait plus sur des valeurs locatives mais sur la valeur vénale du bien (son prix de vente potentiel, ndlr), nette du montant des crédits restant dus.

Autre piste avancée: rendre les loyers versés déductibles du revenu fiscal pour les locataires, afin de rétablir «la neutralité fiscale entre les statuts d’occupation». Une piste qui impliquerait d’augmenter les taux d’imposition pour maintenir le niveau des recettes fiscales globales. « France Stratégie » suggère enfin de supprimer purement et simplement la taxe foncière, mais d’assujettir les «loyers implicites», autrement dit les loyers que les propriétaires devraient payer s’ils étaient locataires de leur logement, aux prélèvements sociaux et à l’impôt sur le revenu.

 

Incompréhension et hostilité

Ces derniers devraient être calculés «à partir des caractéristiques du bien», «après déduction des charges d’entretien, d’assurance et de réparation» et des «intérêts d’emprunt», souligne le rapport, qui reconnaît toutefois que cette option présente des «inconvénients», liés à la notion de «loyer implicite». Ce concept «suscite beaucoup d’incompréhension, voire d’hostilité dans l’opinion, même si la taxation des loyers implicites existe ailleurs et a existé en France jusqu’en 1965», reconnaît « France Stratégie ».

La taxation des loyers implicites avait été proposée en 2011 par l’économiste Thomas Piketty, puis plus récemment par Terra Nova et l’OFCE, suscitant à chaque fois des levées de bouclier - notamment chez les propriétaires, soit près de six Français sur dix.

Source : LeFigaro.fr  14-12-2016

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by jp echavidre - dans FRANCE Société
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : VICTOR ASSOCIATION
  • VICTOR ASSOCIATION
  • : Le BLOG de Jean-Pierre ECHAVIDRE, Président de VICTOR ASSOCIATION Association d'information et de défense des intérêts des habitants de MONTESQUIEU-VOLVESTRE
  • Contact

Texte Libre

L'objet de ce blog est d'apporter aux habitants de Montesquieu-Volvestre une information régulière sur la vie de la cité, et de décrypter l'essentiel de l'actualité. Mais il a aussi pour but d'ouvrir un dialogue,  de discuter, de contester, ou de râler au besoin. Il faut que nous retrouvions dans notre village une convivialité, une solidarité qui sont en train de se perdre.

Rechercher

Pages

Liens