Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 novembre 2016 2 22 /11 /novembre /2016 12:39
LE « CHEQUE ENERGIE » VA PENALISER  1,3 MILLIONS DE FRANÇAIS !...

 

Le constat est à la fois alarmant et simple : près de 6 millions de ménages consacrent plus de 10% de leurs revenus à leurs dépenses en énergie dans leur logement. Le chèque-énergie, outil de lutte contre la précarité énergétique avait pour objet de les aider. En effet, il aidera certains... mais pénalisera d'autres.

Les chiffres sont alarmants. Près de 12 millions de personnes éprouvent des difficultés à payer leurs factures de gaz et d'électricité, et le chèque énergie - qui entrera en vigueur le 1er janvier 2018 - ne les aidera pas toutes, prévient dans « Le Parisien-Aujourd'hui en France » l'Observatoire national de la précarité énergétique (ONPE). La loi sur la transition énergétique votée en 2015 a instauré ce dispositif pour aider les ménages aux faibles revenus à payer leurs factures, quel que soit le type d'énergie (gaz, électricité, fioul, bois, etc.) ou à réaliser des travaux de rénovation énergétique. Actuellement au stade de l'expérimentation, il devrait bénéficier à partir de 2018 à 4 millions de ménages, se substituant aux tarifs sociaux de l'électricité et du gaz.

Il concerne les personnes dont le revenu fiscal annuel ne dépasse pas 7700 euros pour un célibataire, ou 11.150 euros pour un couple, et 2310 euros par personne supplémentaire dans le foyer. En Ardèche, Aveyron, Côtes d'Armor et Pas-de-Calais, 173.000 chèques ont été envoyés en mai dernier à des foyers identifiés comme précaires, précise le quotidien, qui ajoute que 100.000 d'entre-eux ont été renvoyés à un fournisseur d'énergie. Le montant du chèque s'élève de 48 et 227 euros par an, en fonction des revenus.

 

Quelques gagnants mais beaucoup de perdants

Au ministère de l'Énergie, on considère que c'est un test réussi. «Sauf que quand le chèque énergie sera déployé sur l'ensemble du territoire, il y aura quelques gagnants, mais aussi beaucoup de perdants», prévient un connaisseur du dossier au « Parisien », qui prévoit que quelque 1,3 million de Français seront pénalisés par ce chèque et percevront moins d'argent qu'auparavant : jusqu'à aujourd'hui, les personnes qui bénéficiaient du tarif de première nécessité (TPN) pour l'électricité mais se chauffaient au gaz et cumulaient avec le tarif spécial de solidarité (TSS) touchaient en moyenne 220 euros par an. Avec le chèque énergie, le montant tombera à 150 euros voire à 70 euros. Très loin du montant jugé nécessaire par l'Observatoire pour faire reculer la précarité énergétique. Selon ses experts, il faudrait réduire la facture énergétique des ménages entre 526 et 735 euros par an.

 

La facture d'énergie devrait continuer à grimper

Près de 6 millions de ménages sont considérés en situation de précarité énergétique, c'est-à-dire qu'ils consacrent plus de 10% de leurs revenus à leurs dépenses en énergie dans leur logement ou qu'ils déclarent une sensation de froid lié à un équipement de chauffage défaillant ou une mauvaise isolation. «Un million de ménages cumuleraient une situation d'inconfort thermique (sensation de froid) et de vulnérabilité économique», par rapport aux dépenses d'énergie, indique aussi l'ONPE dans son bilan publié mardi. Il y a deux ans lors de la précédente édition de cette observation, l'ONPE considérait que la précarité énergétique concernait 5,1 millions de foyers et environ 11,5 millions de personnes. Sans surprise, les foyers en situation de précarité économique ou sociale sont évidemment ceux qui ont le plus de difficultés à payer leurs factures d'énergie.

Les locataires sont également sureprésentés, tout comme les personnes seules ou les familles monoparentales, ainsi que les foyers vivant dans des logements anciens ou avec un chauffage collectif. Depuis 2008, les prix de l'énergie en France ont augmenté de 35%. Et ce n'est pas fini: la Commission de régulation de l'énergie a annoncé hier que le tarif qui rémunère le distributeur de courant Enedis (ex-ERDF) augmentera en moyenne de 2,71% au 1er août 2017... Ce qui fera bondir la facture des ménages de 2%.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by jp echavidre - dans FRANCE Société
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : VICTOR ASSOCIATION
  • VICTOR ASSOCIATION
  • : Le BLOG de Jean-Pierre ECHAVIDRE, Président de VICTOR ASSOCIATION Association d'information et de défense des intérêts des habitants de MONTESQUIEU-VOLVESTRE
  • Contact

Texte Libre

L'objet de ce blog est d'apporter aux habitants de Montesquieu-Volvestre une information régulière sur la vie de la cité, et de décrypter l'essentiel de l'actualité. Mais il a aussi pour but d'ouvrir un dialogue,  de discuter, de contester, ou de râler au besoin. Il faut que nous retrouvions dans notre village une convivialité, une solidarité qui sont en train de se perdre.

Rechercher

Pages

Liens