Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 mai 2016 6 21 /05 /mai /2016 18:00
SORTIR DE L’EURO ?...  SORTIR DE l’EUROPE ?...  ET APRES ?...

 

Dans bon nombre de pays d’Europe des voix s’élèvent pour réclamer une sortie de l’Euro voir même une sortie de l’Union Européenne. Le référendum déclenché au Royaume Uni par David Cameron, dont personne aujourd’hui ne connait l’issue, a ravivé ici ou là les espoirs des europhobes.

En France deux camps, pourtant à l’opposé l’un de l’autre, se partagent cette thèse : le Front de Gauche de Jean-Luc Mélenchon et le Front National de Marine Le Pen. Ils sont tous les deux soutenus dans leurs thèses par des économistes dont on ne sait très bien si dans leur discours la politique prime sur l’économie ou l’inverse ?...

Pour ce qui est de Front National le programme est clair : « La France doit préparer, avec ses partenaires européens, l’arrêt de l’expérience malheureuse de l’Euro et le retour bénéfique aux monnaies nationales qui permettra une dévaluation compétitive (…) Il conviendra d’adopter des mesures de contrôle des mouvements de spéculation des capitaux. Les banques de dépôt feront l’objet d’une nationalisation partielle aussi longtemps que nécessaire (...). Le raisonnement semble se tenir : on quitte l’Euro, on rétablit le Franc, on dévalue de 20 à 25 % ce qui nous permet de gagner des marchés à l’exportation que la cherté de l’Euro nous a fait perdre. Le raisonnement est simple, voire même un peu simpliste car ce que ces « économistes » ne nous disent pas c’est :

-- Pourquoi la grande majorité des pays de la zone euro sont en excédent commercial alors qu’ils ont la même monnaie que nous ?

-- Pourquoi la baisse importante de l’Euro par rapport au Dollars US (de 1,40 Euro pour un Dollar à moins de 1,10 euro/dollar) n’a pas arrangé la situation commerciale de la France ?

-- Comment la France remboursera-t-elle sa dette, libellée en Euros (2 100 Milliards d’Euros), lorsque l’on aura rétabli le Franc et opéré une dévaluation de 25 % ce qui, mécaniquement, augmentera notre dette de 25% ?

-- Comment paiera-t-on nos importations (500 milliards d’euros par an) : pétrole, gaz, biens de consommation, etc.. si nos prix d’achat augmentent d’un coup de 20 à 25 % ? Qu’importe répondent d’une même voix les « experts »: on augmente les salaires et en particulier le SMIC. Mais en oubliant de préciser que l’on se lance alors dans une course à l’inflation que nous avons bien connue et dont on sait qu’elle n’est bénéfique pour personne ni pour les « pauvres » ni pour les « riches ».

-- Comment empêchera-t-on les ménages, les entreprises, les investisseurs de fuir la France pour sauver leur patrimoine ou leurs économies ? Pense-t-on un seul instant que la « nationalisation partielle des banques de dépôt » sera suffisante pour régler le problème ?

-- Enfin comment explique-t-on que le gouvernement grec qui s’est fait élire sur une promesse de sortie de l’Euro, qui a vu son objectif conforté par un referendum, a renoncé à passer à l’acte alors qu’il avait de bonnes raisons de le faire ?

 

La sortie de l’Europe est encore bien plus hasardeuse que la sortie de la Zone Euro. Car bien évidemment si la France se met en dehors de l’Union Européenne il est fort probable qu’elle ne soit pas suivie par une majorité de pays. Et alors que se passera-t-il ?

-- Nos voisins européens nous remettrons des droits de douane comme ils le font avec tous les autres pays étrangers. Nos produits d’exportation seront probablement plus chers, nos entreprises moins compétitives. Une catastrophe économique quand on sait que notre commerce se fait en très grande majorité aujourd’hui avec les pays de l’UE.

-- L’ensemble des contrats, des accords économiques, juridiques, financiers, etc.. conclus entre l’Union Européenne et les reste des pays du Monde seraient à rediscuter voire à renégocier entre ces pays et la France. Des années de travail …

-- Quelle sera la manière dont les marchés accueilleront la réapparition de notre Franc ? Quelle sera notre crédibilité auprès des Agences de Notation ? A quel taux devront être rémunérés nos emprunts ?.. Personne n’en sait rien à priori mais il y a tout lieux d’être pessimiste sur l’ensemble de ces points.

Alors attendons le vote des Britanniques… On sait que depuis toujours ils sont, dans leur grande majorité, opposés à l’intégration dans l’Union Européenne. Alors auront-ils la sagesse de faire un bilan objectif : avantages et inconvénients de leur participation à une Europe que l’on a un peu remaniée pour eux.

Quant à nos futurs dirigeants français ils devront d’abord affirmer leur volonté de réformes. L’Europe ne peut plus continuer comme cela et tout le monde est d’accord là dessus. Il faut plus de démocratie, plus de pouvoir au parlement, plus de coordination au niveau économique et social, moins de technocratie, plus de dynamisme et de rapidité dans les décisions. Il faut que les grands pays de l’Union Européenne dont la France et l’Allemagne acceptent d’oublier, sur les sujets majeurs, leur égoïsme nationaux.

Il faut enfin redonner aux peuples de l’Europe le sentiment que l’Union les protège alors que beaucoup d’entre eux croient, aujourd’hui, que cette Europe est la cause de tous nos maux !..

 

 

Jean-Pierre ECHAVIDRE

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by jp echavidre - dans Europe
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : VICTOR ASSOCIATION
  • VICTOR ASSOCIATION
  • : Le BLOG de Jean-Pierre ECHAVIDRE, Président de VICTOR ASSOCIATION Association d'information et de défense des intérêts des habitants de MONTESQUIEU-VOLVESTRE
  • Contact

Texte Libre

L'objet de ce blog est d'apporter aux habitants de Montesquieu-Volvestre une information régulière sur la vie de la cité, et de décrypter l'essentiel de l'actualité. Mais il a aussi pour but d'ouvrir un dialogue,  de discuter, de contester, ou de râler au besoin. Il faut que nous retrouvions dans notre village une convivialité, une solidarité qui sont en train de se perdre.

Rechercher

Pages

Liens