Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 avril 2016 4 14 /04 /avril /2016 18:30
MONTESQUIEU VOLVESTRE : ECHOS DU CONSEIL MUNICIPAL (11 AVRIL 2016 – 01) : LA LIBERTE D’EXPRESSION MENACEE !..

 

La séance de ce Conseil Municipal s’annonce houleuse. Elle est presque exclusivement consacrée au vote du Budget, acte très important de la vie municipale, et les élus de l’opposition que nous sommes n’ont reçu AUCUN document relatif au budget 2016. Voilà comment fonctionne la démocratie à Montesquieu-Volvestre.

A l’ouverture de la séance, Monsieur ECHAVIDRE demande la parole.

Jean Pierre ECHAVIDRE : « Vous ne devez pas être surpris, Monsieur le Maire, Mesdames messieurs que je demande la parole dès l’ouverture de cette séance compte tenu des récents événements dont vous êtes les initiateurs. »

« Après avoir confiné votre opposition municipale dans un rôle de simples observateurs, irresponsables et exclus de toutes les initiatives et de tous les débats, vous avez, Monsieur le Maire, pris la décision d’envoyer les gendarmes à mon domicile et de déposer une plainte. »

**  Une décision totalement disproportionnée avec les faits

**  Une décision qui porte atteinte à la liberté d’expression

**  Une décision inutile et stupide

**  Une décision qui conduit à une escalade dangereuse

« Je n’ai pas à me justifier ici. Je le ferai devant la justice si besoin est. Je veux simplement que tout le monde autour de cette table partage les mêmes informations. Je vais donc revenir en détail sur les différents points évoqués ci-dessus"

 

Votre décision est disproportionnée avec les faits. 

"Je vous rappelle brièvement ces faits : distribution d’un tract dans le périmètre du marché le 1er mars dernier. Tract portant sur la sécurité routière à Montesquieu-Volvestre et qui est rédigé comme un tract c'est-à-dire qui est fait pour être lu. Réaction immédiate : la Mairie m’envoie la policière municipale pour me sermonner et me faire la liste des infractions dont je me serais rendu coupable :

* Première infraction : "Distribution d’un tract sur la voie publique ce qui d’après ses dires est interdit. Tiens donc !.. C’est probablement nouveau car chacun de vous ici sait parfaitement que toutes les campagnes électorales de France et de Navarre se font sur les marchés. Chacun de vous sait également que très souvent le mardi à Montesquieu-Volvestre il y a distribution de prospectus pour un Loto, une fête ou une activité culturelle quelconque. Alors que signifie cette prétendue interdiction ? Le Maire a-t-il pris un nouvel arrêté ? je serais curieux d’en avoir une copie .. Je précise que j’ai demandé à la policière municipale de verbaliser cette prétendue  infraction et qu’elle a refusé."

* Deuxième infraction : "Le tract serait diffamatoire ? Je m’en étonne et je demande qui se sent diffamé dans ce qui est écrit ? Pas de réponse. La diffamation envers une personne est une atteinte à son honneur. En quoi notre tract a-t-il porté atteinte à l’honneur de quelqu’un ? Et si oui, qui est ce quelqu’un ?..."

* Troisième infraction : "Divulgation de fausse nouvelle. Quelle fausse nouvelle ? Nous avons simplement fait la simulation d’un article de presse qui pourrait paraitre s’il se produisait à Montesquieu un accident dramatique. Accident qui ne manquera pas de se produire si aucune mesure n’est prise. D’ailleurs quelques jours plus tard, sur le Boulevard Pierre Allard dont nous parlions s’est produite une collision qui aurait pu être extrêmement grave si elle était survenue le jour.

* Quatrième infraction : Trouble à l’ordre public. C’est évidemment le clou de l’affaire !.. Il est tout de même curieux que l’on puisse occuper la Place de la République à Paris ou la Place du Capitole à Toulouse sans problème pendant plusieurs jours et que le fait de distribuer un tract à Montesquieu-Volvestre soit qualifié de trouble à l’ordre public !.. Pourquoi ne pas avoir ajouté pendant que vous y étiez «  terrorisme en bande organisée » cela aurait collé un peu plus avec l’actualité.

Après avoir subi un interrogatoire en pleine rue alors que je n’avais pas le sentiment d’avoir commis la moindre infraction. Après avoir proposé, en vain, de m’acquitter de l’amende correspondant aux faits qui m’étaient reprochés, j’ai eu droit à une visite des gendarmes à mon domicile apprenant ainsi que « vous » aviez déposé une plainte au nom de la Mairie ?? Sans même avoir le droit de savoir qui l’avait déposée !..

 

Une décision qui est une atteinte à la liberté d’expression

"Etre traité comme un vulgaire malfaiteur n’est pas particulièrement agréable. Je dois vous avouer que je fais de la politique depuis 35 ans et il a fallu que j’arrive à Montesquieu-Volvestre pour me trouver dans une telle situation. Mais j’assume."

"Je me suis donc rendu à la convocation des gendarmes. Plus de deux heures de déposition pour tenter de démontrer que, même à Montesquieu, il devrait être encore possible de distribuer un tract. Même si le texte ne plait pas au Maire pour des raisons qui lui sont personnelles. Et que si le Maire en question avait vraiment souhaité qu’il n’y ait pas de distribution de tract il pouvait toujours répondre à nos courriers, accepter nos rendez-vous, nous accorder la considération à laquelle nous avons droit. Ce qui n’a jamais été le cas depuis l’élection de 2014"

"Donc nous continuerons à distribuer des tracts que cela plaise ou non. Nous continuerons à informer les Montesquiviens des affaires municipales. Nous continuerons à dire tout  ce que vous semblez vouloir leur cacher. C’est notre liberté."

 

Une décision qui est inutile et stupide

"La justice va faire son travail et je ne veux pas présager du résultat. Je constate simplement un certains nombres de faits que personne ici ne peut contester. La police, la gendarmerie sont surchargées par une délinquance qui ne cesse de croitre, en particulier dans les zones rurales comme la notre. La gendarmerie subit actuellement toutes les contraintes liées à l’état d’urgence, à la surveillance et aux enquêtes qui y sont associées. Qu’un député de la République qui devrait être au fait de tous ces problèmes fasse perdre leur temps aux forces de sécurité pour des questions aussi futiles que celles que je viens d’évoquer n’est pas digne de sa fonction."

 

Une décision qui conduit à une escalade dangereuse

"Vous nous faites, Monsieur le Maire, en toutes occasions des rappels à la loi mais à mon tour de vous rafraichir la mémoire. Lorsque les législateurs, et vous en êtes un, ont décidé de transformer la loi électorale pour permettre l’entrée au conseil Municipal d’élus de l’opposition, ils avaient plusieurs idées en tête :

** Favoriser la pluralité des opinions dans des instances qui, bien souvent depuis des décennies, étaient aux mains d’un même groupe ou d’une même formation politique,

** Permettre un débat au sein du Conseil Municipal sur les grandes orientations de la Commune, le budget, les priorités, etc..

** Faire en sorte que la transparence soit améliorée : plus de débats internes c’est aussi plus de participation de la population aux affaires de la commune.

"Cette loi a été saluée par tous, à gauche comme à droite, et vous l’avez votée en prêchant à Paris les mérites de la démocratie participative et la générosité du parti Socialiste. Mais à Montesquieu-Volvestre vous vous êtes empressé d’oublier l’esprit de la loi pour ne vous souvenir que du texte."

"Votre attitude, vos provocations, vos accusations sans preuve à notre encontre ont amené à la situation que vous connaissez et que vous venez, par votre décision stupide, je le répète, de détériorer un peu plus. En appeler à la justice pour régler nos différents nous aurions pu, nous aussi le faire et les occasions n’ont pas manqué. Nous nous sommes abstenus parce que ce n’est surement pas cela qu’attendent les Montesquiviens."

 

"En conclusion, Monsieur le Maire, Mesdames, Messieurs, si vous comptiez par cette décision ridicule nous terroriser je peux vous annoncer que c’est raté. "

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by jp echavidre
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : VICTOR ASSOCIATION
  • VICTOR ASSOCIATION
  • : Le BLOG de Jean-Pierre ECHAVIDRE, Président de VICTOR ASSOCIATION Association d'information et de défense des intérêts des habitants de MONTESQUIEU-VOLVESTRE
  • Contact

Texte Libre

L'objet de ce blog est d'apporter aux habitants de Montesquieu-Volvestre une information régulière sur la vie de la cité, et de décrypter l'essentiel de l'actualité. Mais il a aussi pour but d'ouvrir un dialogue,  de discuter, de contester, ou de râler au besoin. Il faut que nous retrouvions dans notre village une convivialité, une solidarité qui sont en train de se perdre.

Rechercher

Pages

Liens