Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 février 2016 7 14 /02 /février /2016 19:30
VOITURES DE LEGENDE (586) : BUGATTI TYPE 57C  ATALANTE COUPE - 1937

Jusqu’à l’année 1934 la technique de fabrication, chez Bugatti, consistait à concevoir un châssis spécifique à chaque type de carrosserie. Pour tenter de diminuer les coûts de production, Ettore Bugatti a pris la décision d’entreprendre l’étude d’un châssis sur lequel pourrait s’implanter différents styles de carrosserie. A cette époque la grande majorité des Bugatti sont construites au sein même de l’usine Bugatti et le patron du style n’est autre que Jean Bugatti, le fils d’Ettore.  Il n’a que 23 ans lorsque le projet « Type 57 » est lancé, dans le courant de l’année 1932.

Les modèles précédents comme le « Type 41 » Royale ou le « Type 50 » n’ont pas été de grands succès pour la marque. Trop luxueux et surtout trop chers ils n’ont réussi à séduire qu’une faible clientèle très fortunée. L’idée est donc de créer un nouveau modèle motorisé avec un groupe beaucoup plus modeste que celui du Type 50. Le premier prototype dispose d’un moteur dont la cylindrée est de 2,8 litres. Deux fois moins que le moteur du Type 50 !.. Le modèle définitif sera tout de même motorisé avec un 8 cylindres en ligne de 3,257 cc de cylindrée développant une puissance de 135 cv à 4500 t/mn dans sa version à aspiration naturelle.

 

 

VOITURES DE LEGENDE (586) : BUGATTI TYPE 57C  ATALANTE COUPE - 1937

Quatre types de carrosseries seront proposées pour la Type 57 : une quatre places, deux portes « Ventoux », une quatre portes « Galibier » et une deux portes cabriolet « Stelvio ». Contrairement aux autres, la carrosserie du modèle « Stelvio » est conçue et fabriquée par le carrossier français Gangloff.  La quatrième modèle de type 57 est la variante coupé deux portes « Atalante ». Le plus cher des quatre modèles proposés puisqu’il coute à peu près le double d’un type 57 moyen.

Pour les clients les plus sportifs, une version boostée du type 57, la type 57C voit le jour en 1936. Le moteur reçoit un « supercharger » qui porte sa puissance de 135 à 160 cv. Mais Bugatti présente également une version « S » plus courte et dont les moteurs à aspiration naturelle ou avec supercharger ont encore gagné en puissance. La production des variantes S ne va durer que trois ans mais les versions classiques 57 et 57C seront fabriquées jusqu’au début de la guerre.

La voiture présentée ici (châssis 57766) a été achetée neuve par Nicolas Embericos. C’est une type 57C initialement carrossée en style Stelvio cabriolet réalisé par Gangloff.  A la sortie de la guerre la voiture change de mains, elle est acquise par l’américain Ray Murray qui possède également un modèle plus ancien de la firme Bugatti : une Type 57 carrossée en Coupé Atalante. Cette voiture a été exposée au Pavillon de la France durant l’Exposition Universelle de New-York en 1939.

 

 

VOITURES DE LEGENDE (586) : BUGATTI TYPE 57C  ATALANTE COUPE - 1937

Murray décide alors de combiner les deux voitures la carrosserie du coupé Atalante et le châssis Type 57C. La Bugatti Type 57 C Atalante coupé passe alors dans les mains d’un collectionneur et coureur automobile Al Garthwaite qui va engager sa Bugatti dans des courses telles que Watkins Glen, Bridgehampton ou encore la course de cote de Mount Equinox où il termine huitième en 1950 étant battu de justesse par une nouvelle marque anglaise Jaguar qui alignait une XK120.

Al Gathwaite vend sa voiture quelques années plus tard à un autre collectionneur le Dr Samuel Scher qui la vendra à Straus qui possède une Duesenberg, une Ford T et plusieurs Jaguar. Il utilisera sa Bugatti sur les routes autour de New-York jusque dans les années 60. Elle est alors remisée dans un garage où elle va rester jusqu’à ce que la succession de Straus soit réglée en 2007. Elle est alors vendue aux enchères à Christie et change encore deux fois de propriétaire avant de subir une restauration complète pour être présentée au Concours d’Elégance de Pebble Beach en 2012.

 

 

 

VOITURES DE LEGENDE (586) : BUGATTI TYPE 57C  ATALANTE COUPE - 1937
VOITURES DE LEGENDE (586) : BUGATTI TYPE 57C  ATALANTE COUPE - 1937
VOITURES DE LEGENDE (586) : BUGATTI TYPE 57C  ATALANTE COUPE - 1937
VOITURES DE LEGENDE (586) : BUGATTI TYPE 57C  ATALANTE COUPE - 1937
VOITURES DE LEGENDE (586) : BUGATTI TYPE 57C  ATALANTE COUPE - 1937
VOITURES DE LEGENDE (586) : BUGATTI TYPE 57C  ATALANTE COUPE - 1937
VOITURES DE LEGENDE (586) : BUGATTI TYPE 57C  ATALANTE COUPE - 1937
VOITURES DE LEGENDE (586) : BUGATTI TYPE 57C  ATALANTE COUPE - 1937
VOITURES DE LEGENDE (586) : BUGATTI TYPE 57C  ATALANTE COUPE - 1937
VOITURES DE LEGENDE (586) : BUGATTI TYPE 57C  ATALANTE COUPE - 1937
VOITURES DE LEGENDE (586) : BUGATTI TYPE 57C  ATALANTE COUPE - 1937
VOITURES DE LEGENDE (586) : BUGATTI TYPE 57C  ATALANTE COUPE - 1937
VOITURES DE LEGENDE (586) : BUGATTI TYPE 57C  ATALANTE COUPE - 1937

 

 

 

 

 

 

 

Je recommande à tous les passionnés de l'automobile et de son histoire les remarquables sites (en anglais) cités ci-dessous. Ils présentent, outre des commentaires et données techniques très complètes, de magnifiques photos sur la production automobile mondiale

ultimatecarpage.com

supercar.net

swisscarsighting.com

mais il y a aussi un site en Hongrois sur lequel il faut se contenter de regarder les photos :

autogaleria.hu

Vous pouvez retrouver d'autres véhicules, tout aussi exceptionnels, dans la rubrique "VOITURES DE LEGENDE" de ce blog ou en vous inscrivant à la Newsletter (voir ci-contre)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by jp echavidre - dans VOITURES DE LEGENDE
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : VICTOR ASSOCIATION
  • VICTOR ASSOCIATION
  • : Le BLOG de Jean-Pierre ECHAVIDRE, Président de VICTOR ASSOCIATION Association d'information et de défense des intérêts des habitants de MONTESQUIEU-VOLVESTRE
  • Contact

Texte Libre

L'objet de ce blog est d'apporter aux habitants de Montesquieu-Volvestre une information régulière sur la vie de la cité, et de décrypter l'essentiel de l'actualité. Mais il a aussi pour but d'ouvrir un dialogue,  de discuter, de contester, ou de râler au besoin. Il faut que nous retrouvions dans notre village une convivialité, une solidarité qui sont en train de se perdre.

Rechercher

Pages

Liens