Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 février 2016 5 26 /02 /février /2016 19:30
LA MARCHE DU MONDE (792) : 24 & 25 FEVRIER 2016

24 février 2016 - Mais qu’est-ce que François Hollande est allé faire au Pérou ?

François Hollande au Pérou, en compagnie du président Ollanta Humala et de son épouse Nadine Heredia. Le chef de l’Etat  s’est félicité d’être le premier président à faire une visite dans ce pays de la Cordillère des Andes depuis le général de Gaulle. Il sera mercredi en Argentine et jeudi en Uruguay.

«Vous avez été patients. Vous avez été attendu 52 ans pour voir un président de la République revenir au Pérou.» Devant la petite communauté française réunie à Lima mardi 23 février, François Hollande n’hésite pas à dresser un pont entre sa visite de vingt-quatre heures au Pérou –première étape de sa tournée en Amérique latine– et le voyage historique de trois semaines qu’effectua le général de Gaulle en 1964. Comparaison ne vaut pas raison. L’actuel président de la République tire pourtant gloire de cette première. Une manière de se différencier de ses prédécesseurs qui ont délaissé l’Amérique du Sud. Une façon aussi de donner du contenu à ces déplacements exotiques. Car il s’agit bien dans son esprit d’une stratégie diplomatique que cette politique des premières : «La France doit être présente partout dans le monde», a justifié le chef de l’Etat toujours devant les expatriés. 

François Hollande a expliqué, dès son arrivée, qu’il était venu à Lima pour dire sa «gratitude» au Pérou et à son homologue Ollanta Humala. Les deux pays ont en effet étroitement coopéré pendant l’année 2015 puisque le Pérou avait été l’organisateur de la Conférence climat – la COP20 - qui avait précédée celle de Paris. «Cette alliance a contribué à l’accord historique de Paris», a rappelé François Hollande. Une visite officielle donc en guise de remerciement. Et qu’importe si elle tombe à un mauvais moment pour François Hollande dont la majorité semble encore une fois sur la corde raide après le lancement de la réforme du code du travail.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (792) : 24 & 25 FEVRIER 2016

24 février 2016 - Céline Dion de retour à Las Végas :

Céline Dion revenait pour la première fois sur scène à Las Vegas depuis le décès de René. II aurait été fier d'elle.

Ça commence par un joli bébé joufflu, allongé sur le ventre, les fesses a l'air. C'est René. L'image est projetée sur grand écran en introduction du concert. Suivent les meilleurs moments de la vie de l'impresario. René avec un numéro de "Gambler's Digest", la revue des joueurs, dans les mains. Avec Céline et le Pape. Sur une patinoire en train de faire du hockey sur glace, l'une de ses passions. Avec Nelson Mandela. Dans la basilique Notre Dame de Montreal, le jour du mariage. Sur un terrain de golf. Dans son palais de Floride. Avec René-Charles. Enfin, sa voix rauque résonne : "Merci beaucoup. Passez une bonne soirée". Le spectacle peut commencer.

Le rideau se lève. Céline apparaît en robe noire scintillante. Sans sourire. Le public, debout, sent son émotion. Après la deuxième chanson, Céline pleure. Elle est vraiment en larmes. Nouvelle standing ovation. Puis elle prononce en anglais, un très joli hommage à René. Quand elle passe au Francais, elle ajoute : "Merci pour tous vos mots, vos gestes, vos silences, tout votre amour. Ce spectacle est ma façon de vous donner tout mon amour en retour". Elle va le démontrer.

 

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (792) : 24 & 25 FEVRIER 2016

24 février 2016 - Martine Aubry cosigne une tribune incendiaire contre le gouvernement :

 L'ancienne ministre du Travail signe un texte au vitriol contre la politique du gouvernement, alors qu'il présente une réforme du travail contestée par la plupart des syndicats et une large partie de la gauche.

Le débat sur la déchéance de nationalité avait réveillé la gauche. La réforme du droit du travail a achevé de la mettre en ébullition. Pour preuve, la tribune cosignée par plusieurs personnalités de gauche dans «Le Monde», dont la maire de Lille, Martine Aubry. Plutôt discrète depuis le début du quinquennat de François Hollande, son adversaire victorieux de la primaire de 2011, Martine Aubry était sortie de son silence pour couper court aux rumeurs qui en faisaient une possible ministre des Affaires étrangères lors du dernier remaniement. Le texte qu'elle publie mercredi, aux côtés notamment de Daniel Cohn-Bendit, va faire beaucoup plus de bruit. «Trop c'est trop!», écrivent les cosignataires à propos de la politique du gouvernement.

«La gauche avait déjà assisté, incrédule, en janvier 2014, au pacte avec le Medef qui se révéla un marché de dupes. Nos mises en garde avaient alors été ignorées. Nous aurions aimé nous tromper», lancent-ils. Du pacte de responsabilité, ils écrivent encore : «Ces 41 milliards d’euros mobilisés pour rien, ou si peu, auraient été si utiles à la nouvelle économie, à l’écologie, à l’éducation et à la formation, aux territoires, à l’accès à l’emploi de ceux qui en sont le plus éloignés, au pouvoir d’achat, aux investissements publics et privés et donc aux carnets de commandes des entreprises.» Mais c'est surtout la réforme du code du travail qui pose problème aux yeux des auteurs : «C’est toute la construction des relations sociales de notre pays qui est mise à bas en renversant la hiérarchie des normes, et en privilégiant l’accord dans l’entreprise dans un pays où le taux de syndicalisation est faible et où le patronat n’a jamais aimé la négociation.» Voir ces «revendications» du «patronat institutionnel» inscrites dans la loi? «Pas ça, pas nous, pas la gauche!», tonnent les signataires.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (792) : 24 & 25 FEVRIER 2016

24 février 2016 - Les Boliviens disent NON à Evo Moralles :

Les Boliviens ont dit non, dimanche, au référendum qui devait permettre au président Evo Morales de briguer un quatrième mandat en 2020. Le plus ancien président en exercice d'Amérique latine, premier dirigeant indigène du pays, est au pouvoir depuis 2006.

Evo Morales, premier président amérindien de Bolivie, devra renoncer au pouvoir en 2020, le soutien populaire dont il jouissait notamment pour ses succès économiques et sa lutte contre la pauvreté ayant été écorné par des scandales de corruption. Les Boliviens ont en effet rejeté sa réforme lors du référendum de dimanche et Morales, à la tête de la Bolivie depuis dix ans, ne pourra pas briguer un quatrième mandat (2020-2025).

"Moi aussi je veux savoir si le peuple m'aime ou pas, c'est ce qu'il y a de plus démocratique", répétait dernièrement cet ancien berger de lamas, né dans la misère de l'Altiplano, pour expliquer la révision de la Constitution. Les Boliviens lui ont infligé un désaveu dimanche: après décompte de 99,41% des bulletins, le non l'a emporté avec 51,33% des suffrages, ont annoncé mardi les autorités électorales. La construction du téléphérique urbain le plus haut et le plus long du monde, premier vrai transport public du pays, la mise en orbite d'un satellite, des résultats tangibles dans la lutte contre la pauvreté et la faim, salués au niveau international, ont transformé le quotidien des Boliviens.

 

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (792) : 24 & 25 FEVRIER 2016

24 février 2016 - Libye : la France mènerait des actions secrètes contre l'Etat islamique :

 Grâce à ses services de renseignement et ses forces spéciales, la France agirait discrètement en Libye contre l'Etat islamique. Une manière d'éviter une intervention ouverte.

Ils seraient entre 3.000 et 5.000 combattants de l'Etat islamique en Libye. Selon « Le Monde », la France leur fait la guerre à travers des actions discrètes, voire secrètes. Alors que les Etats-Unis ont annoncé la semaine dernière la mort du Tunisien Noureddine Chouchane et d'une cinquantaine d'autres combattants dans des raids de l'US Air Force sur un camp d'entraînement de l'organisation terroriste, la France n'est pas en reste. L'élimination en novembre du plus haut responsable de l’EI en Libye, l’Irakien Abou Nabil, aurait été le résultat d'un bombardement français. En plus de ces attaques ciblées, Paris interviendrait grâce à ses forces spéciales.

Selon « le Point », le ministre de la Défense, Jean-Yves Le Drian, a demandé l'ouverture d'une enquête après ces révélations pour "compromission du secret de la défense nationale". "Cette procédure prévue par l'article 413-10 du Code pénal vise les sources du quotidien. L'infraction est passible de trois ans d'emprisonnement et de 45 000 euros d'amende", écrit le magazine.

 

 

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (792) : 24 & 25 FEVRIER 2016

24 février 2016 - La Belgique reprend le contrôle de sa frontière avec la France pour éviter l'afflux de migrants :

Afin de faire face à un éventuel afflux de migrants quittant la "Jungle" de Calais, la Belgique a annoncé mardi le rétablissement provisoire de contrôles à sa frontière avec la France.

La Belgique "veut éviter à tout prix des camps de tentes 'à la Calais'" sur son territoire. C'est pourquoi son ministre de l'Intérieur, Jean Jambon, a annoncé mardi le rétablissement provisoire de contrôles à sa frontière avec la France. "C'est une question de maintien de l'ordre", a prévenu le dirigeant lors d'une conférence de presse. "On a informé la Commission européenne qu'on va temporairement déroger à Schengen", a-t-il précisé en assurant que cela "durera autant que nécessaire".

 

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (792) : 24 & 25 FEVRIER 2016

25 février 2016 - Contre le projet de loi El Khomri, la pétition dépasse les 500.000 signatures :

En moins d'une semaine, une pétition visant à dénoncer le projet de loi de réforme du code du Travail, porté par la ministre Myriam El Khomri, a obtenu plus de 500.000 soutiens. Des Youtubers ont également mis en ligne une vidéo intitulée #OnVautMieuxQueÇa.

Lancée vendredi dernier sur le site Change.org, la pétition contre le projet de loi de réforme du code du travail a dépassé jeudi matin les 500.000 signatures [511.723 soutiens à 11 heures jeudi]. "C'est une mobilisation inédite qui montre que le ras le bol est massif. A la fin de la journée ce sera la pétition la plus signée de l'histoire" du site, a réagi dans un communiqué la féministe Caroline de Haas à l'origine de cette initiative avec des militants associatifs et des représentants syndicaux.

"Le projet de réforme du droit du travail présenté par Myriam El Khomri propose de revenir des années en arrière. Mobilisons-nous!", peut-on lire sur le site internet dédié. Ses signataires entendent "interpeller le président de la République, le Premier ministre ou la ministre du Travail sur les réseaux sociaux".

 

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (792) : 24 & 25 FEVRIER 2016

25 février 2016 - La foudre sur Dubaï :

C'est la plus grande tour du monde. La Burj Khalifa, à Dubaï, aux Emirats Arabes Unis, semble défier le ciel, haute de 828 mètres. Mais les éléments se déchaînent parfois dans le désert... Le photographe Mohammad Azmi, 29 ans, a immortalisé le spectacle de la foudre frappant le paratonnerre de la tour, en se plaçant sur la terrasse d'un building placé en face de la Burj Khalifa. Il a défié des conditions extrêmes, notamment les rafales de vent pour prendre ses clichés absolument saisissants.

 

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (792) : 24 & 25 FEVRIER 2016

25 février 2016 - Les chefs d’état africains peinent à aider le Burundi :

Cinq chefs d'Etat et de gouvernement africains sont arrivés jeudi à Bujumbura pour une visite de deux jours afin d’«aider à remédier à la situation politique» au Burundi, plongé dans une grave crise politique depuis avril 2015. L’initiative est d'Idriss Deby Itno, président de l'Union africaine (UA), et la délégation est présidée par le président sud-africain Jacob Zuma. Ce dernier est accompagné de ses homologues mauritanien, Mohamed Ould Abdel Aziz, sénégalais, Macky Sall, gabonais, Ali Bongo, et du Premier ministre éthiopien Hailemariam Desalegn.

Ils ont rencontré jeudi en fin d'après-midi des responsables politiques de tous bords. Ils devait ensuite s'entretenir avec des membres de la société civile et des autorités religieuses, et avec le président controversé Pierre Nkurunziza. Une conférence de presse est prévue vendredi matin. D’ores et déjà, l’opposition s’est dite «déçue car en écoutant le président Zuma, (elle a) eu l'impression que ces chefs d'Etat sont venus conforter Nkurunziza dans son 3e mandat», comme l’a expliqué à l'AFP Charles Nditije, président de l'aile d'opposition du parti Uprona (une frange minoritaire de l'Uprona est au gouvernement). M. Zuma a invoqué «le respect des décisions du Conseil constitutionnel dans un État de droit» qui avait entériné ce mandat, puis il a également évoqué «la nécessité d'un dialogue inclusif à l'extérieur du pays», comme s’y est engagé M.Nkurunziza auprès du secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-moon, mardi.

Mais dans un contexte de violences persistantes –Human Rights Watch (HRW) a dénoncé jeudi la répression pratiquée par le régime «à l'abri des regards»- les sceptiques se demandent qui sera invité à participer à ce dialogue politique. L’ONG HRW a appelé au déploiement d'une «force de police internationale» au Burundi. Mais rappelons que Pierre Nkurunziza s’était opposé en décembre dernier à l'envoi d'une force de 5.000 hommes par l'Union africaine (UA), estimant que l'opposition manipule la communauté internationale en brandissant la crainte du génocide.

 

 

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (792) : 24 & 25 FEVRIER 2016

25 février 2016 - Pas content le ministre ! : 


Stéphane Le Foll surpris chez lui, au Mans, le dimanche 21 février par des agriculteurs en colère. Ceux-ci n’ont en effet plus rien à perdre, chute des cours, guerre des prix, ils sont au bord de la faillite.A la veille 
de l’ouverture
 du Salon de l’agriculture, les routes du 
Grand Ouest 
sont bloquées. 
Le désespoir envahit 
nos campagnes.

Dettes, contrôles répétés, crises économiques successives, flambée des prix, Guy, « un homme de valeur », refuse de se plier aux diktats de la grande distribution et des normes européennes, toujours plus nombreuses et contraignantes. Cette ferme de 60 hectares dans les Côtes-d’Armor où il élève 120 vaches, dont la moitié de génisses, Guy l’a héritée de ses parents. L’exploitation est dans la famille depuis presque cent ans. Difficile d’assumer d’être le fossoyeur de tant d’efforts accumulés sur des générations. Cette ferme, c’est toute sa vie. Guy appartient à cette terre. Malgré les coups durs, il répète à Cathy, comme à leurs deux filles, qu’« il faut continuer, avancer, ne pas regarder en arrière »… En réalité, ce « mari rêveur, passionné par son métier, calme, parfois un peu taiseux mais optimiste », comme le décrit son épouse, n’a plus foi en l’avenir ni en la vie. « Il pensait que son associé allait reprendre la suite, dit-elle. Mais il s’est dérobé… Alors, il s’est dit que c’était la fin. » Comme en hommage à Guy, à cette vie sacrifiée à son métier, Cathy, commerciale, a plaqué son boulot pour reprendre l’exploitation. Au pied levé.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (792) : 24 & 25 FEVRIER 2016

25 février 2016 - Prisonnier des glaces :

L'Aurora Australis s'est échoué dans l'Antarctique lors d'une tempête de neige L'équipage de l'Aurora Australis devait tenter vendredi de remettre à flot ce brise-glace australien qui s'est échoué dans l'Antarctique lors d'une tempête de neige. Le navire, qui avait rompu ses amarres mercredi matin, est immobilisé sur la côte près de la base australienne de Mawson, qu'il était venu ravitailler. «Les membres de l'expédition qui étaient à bord de l'Aurora Australis ont pu être transférés au moyen de barges vers la station de Mawson», a annoncé dans un communiqué la Division antarctique d'Australie (AAD). Au total, 68 personnes étaient à bord, dont les 37 membres de l'expédition

«L'équipage va tenter de dégager le bateau des rochers de West Arm, à Horseshoe Harbour, en utilisant à la fois ses systèmes de ballast et des embarcations de service», a indiqué l'AAD. La manoeuvre devrait débuter vendredi dans l'après-midi. La coque du brise-glace a été endommagée dans une zone qui communique avec un espace «généralement rempli par les eaux de ballast», précise l'AAD. «Cette fissure continue de ne poser aucun risque pour la stabilité du bateau et aucun risque de fuite de carburant», ajoute-t-elle, en ajoutant que l'équipage surveille de près les réservoirs du bateau et n'a relevé aucune trace de pollution de l'environnement. Le propriétaire du bateau qui sillonne les eaux australes depuis 1989, P&O Maritime Services, a indiqué que l'Aurora Australis, une fois remis à flot, quitterait Horseshoe Harbour pour une zone plus abritée, où il serait l'objet de trois jours d'inspection minutieuse. 

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (792) : 24 & 25 FEVRIER 2016

25 février 2016 - Murtaza, fier avec son maillot dédicacé par Lionel Messi :

Murtaza Ahmadi a reçu un cadeau pas comme les autres. Grâce à l’Unicef, le petit garçon afghan fan de Lionel Messi peut désormais porter un maillot dédicacé par son idole. Il y a quelques semaines, la photo sur laquelle il joue avec un sac en plastique sur le dos avait fait le tour d’Internet.

Son sourire en dit long. Le petit Murtaza Ahmadi a reçu un paquet qu’il n’oubliera pas de sitôt. Le garçonnet afghan de 5 ans a enfin pu ouvrir ce cadeau qu’il attendait tant et qu’il n’avait jamais osé espérer recevoir : un maillot de football de l’équipe d’Argentine dédicacé par son idole, Lionel Messi. Fin janvier, la photo de l’enfant en train de jouer dehors, ne portant qu’un sac en plastique bleu et blanc en guise de tunique avait ému le monde entier. Rapidement, elle avait fait le tour d’Internet et avait été partagée des millions de fois, à tel point que les médias s’étaient emparés de son histoire.

Le premier objectif fut de localiser Murtaza. La BBC avait d’abord indiqué qu’il vivait en Irak, se basant sur une source qui avait fini par reconnaître avoir menti. Un oncle de l’enfant habitant en Australie l’a reconnu et a aidé la BBC à entrer en contact avec Arif Ahmadi, son frère et père du petit footballeur. Murtaza Ahmadi et sa famille vivent en fait en Afghanistan, dans une zone contrôlée par les taliban, dans le district de Jaghuri, où les rebelles sont fermement implantés. Ils font partie de la minorité hazara, dont les traits distinctement centre-asiatiques et l'appartenance à l'islam chiite leur confèrent depuis toujours le statut de parias dans une société afghane largement sunnite. C’est son grand frère, Homayoun, âgé de 15 ans, qui a posté les photos de son cadet sur Facebook il y a deux semaines. Murtaza n’avait alors aucune idée qu’il allait devenir une sensation sur la toile. «Notre voisin avait jeté des sacs en plastique pour faire les courses et Murtaza les a récupérés pour que je lui fasse un maillot de Messi».

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (792) : 24 & 25 FEVRIER 2016

25 février 2016 - Hollande droit au but en Argentine :

Accompagné du champion du monde David Trezeguet, le président de la République François Hollande a foulé la pelouse du stade du Boca Juniors, club dirigé pendant dix ans par son homologue argentin.

On pourrait appeler cela de la diplomatie sportive. Cela ressemble plutôt à une séquence détente, haute en couleurs, au terme d’une tournée-marathon en Amérique latine que François Hollande achève jeudi 25 février dans la soirée en Uruguay (vendredi matin heure locale à Paris). Le chef de l’Etat et son homologue argentin Maricio Macri ont foulé ensemble la pelouse du célèbre stade de la Bombonera, qui abrite le club de Boca Juniors, une des meilleures équipes de football d’Amérique du sud. Diego Maradona en fut l’un des joueurs majeurs dans les années 80 en remportant 15 titres de champions d’Argentine.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (792) : 24 & 25 FEVRIER 2016

25 février 2016 - Elections en Iran :

conservateurs et réformateurs dans la dernière ligne droite : Un mois après la levée de l’embargo obtenue par l’équipe du président réformateur Rohani, les Iraniens votent vendredi pour le renouvellement de leur Parlement. Et si les conservateurs reprenaient le dessus?

De prime abord, on ne se sent pas très bien. La pièce, au premier étage d'un immeuble de la capitale iranienne, n'est pas faite pour les claustrophobes. La lumière du jour y est absente, la concentration de ses occupants maximale. Et pour cause, la leçon de dessin est particulière. Le modèle? Un homme, en chair et en os. Alors, on comprend que l'endroit est en réalité synonyme d'évasion, de liberté. Celle de dessiner, de parler, et celle de ne pas voter. Quatre filles, un garçon, tous sans illusion sur l'avenir de leur pays et dont les partis politiques n'auront pas les voix.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (792) : 24 & 25 FEVRIER 2016

25 février 2016 - Valls dénonce la "tribune de proclamation" d'Aubry :

Dans Le Monde, Manuel Valls répond jeudi à la tribune de Martine Aubry de la veille. "Revenir en arrière serait non seulement dommageable pour le Président et pour moi, mais aussi pour le pays", affirme le Premier ministre.

Au lendemain de la sortie de Martine Aubry, Manuel Valls répond à la maire de Lille dans Le Monde. Il y dénonce une "tribune de proclamation" dans laquelle "il n'y a pas un début de proposition". Le Premier ministre, dont les propos sont rapportés par le quotidien, estime que cela "a un avantage" : "Cela oblige tout le monde à clarifier et à assumer". "C'est une remise en cause générale, globale" de la politique menée par l'exécutif, indique aussi Manuel Valls.

Ce dernier indique qu'il incarne le "XXIe siècle", alors que les signataires représentent, à ses yeux, une gauche "du XIXe siècle". "Je ne néglige pas et je ne minimise pas, et il y a sans doute d’autres soutiens. Mais parmi les signataires, on est dans la primaire de 2011", renchérit le Premier ministre.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by jp echavidre - dans IMAGES CHOC
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : VICTOR ASSOCIATION
  • VICTOR ASSOCIATION
  • : Le BLOG de Jean-Pierre ECHAVIDRE, Président de VICTOR ASSOCIATION Association d'information et de défense des intérêts des habitants de MONTESQUIEU-VOLVESTRE
  • Contact

Texte Libre

L'objet de ce blog est d'apporter aux habitants de Montesquieu-Volvestre une information régulière sur la vie de la cité, et de décrypter l'essentiel de l'actualité. Mais il a aussi pour but d'ouvrir un dialogue,  de discuter, de contester, ou de râler au besoin. Il faut que nous retrouvions dans notre village une convivialité, une solidarité qui sont en train de se perdre.

Rechercher

Pages

Liens