Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 novembre 2015 4 26 /11 /novembre /2015 08:00
MANUEL VALLS S’EN PREND A LA PLITIQUE MIGRATOIRE DE L’ALLEMAGNE

 

Alors que la chancelière allemande Angela Merkel est reçue mercredi 25 novembre par François Hollande pour parler de coopération dans la lutte contre le terrorisme, le Premier ministre français Manuel Valls a réclamé que l'Europe cesse d'accueillir des réfugiés en raison de la menace jihadiste, selon le quotidien bavarois «Süddeutsche Zeitung», des propos perçus comme une critique de la politique migratoire généreuse de l'Allemagne.

 

«Nous ne pouvons accueillir encore plus de réfugiés en Europe, ce n'est pas possible», a déclaré Manuel Valls à plusieurs journaux étrangers lors d'un entretien informel. S'il «s'est gardé de critiquer directement la chancelière» selon le journal en jugeant que «l'Allemagne a pris là une décision honorable» d'ouvrir ses portes aux réfugiés, mais a souligné que «ce n'est pas la France qui a dit : Venez !».

Le Premier ministre a expliqué sa fermeté sur l'accueil des migrants par des indications des enquêteurs français selon lesquels deux des tueurs du 13 novembre à Paris avaient profité du flux de migrants pour traverser l'Europe et rejoindre la France. Dès lors, selon lui, le contrôle des frontières extérieures européenne va décider du futur de l'UE : «Si nous ne le faisons pas, alors les peuples vont dire : Ça suffit l'Europe !»

Manuel Valls a aussi rappelé la volonté française de faciliter l’échange d’information sur les passagers aériens et de renforcer les contrôles dans le commerce de l’armement. Deux sujets sur lesquels l'Allemagne fait de la résistance. Quant au rôle que pourrait jouer l'Allemagne dans la coalition pour frapper le groupe Etat islamique, il a estimé que «les Allemands sont des gens très pragmatiques et un jour ils vont passer de la théorie à la pratique».

 

L'Allemagne renforce sa présence au Mali

Si Berlin refuse jusqu'ici de participer aux bombardements contre Daech,  la mission de la Bundeswehr pour former les combattants peshmergas kurdes en Irak va être prolongée. L'effectif qui est actuellement de 100 soldats sera augmenté à 150, selon le site du «Spiegel». La ministre allemande de la Défense, Ursula von der Leyen a par ailleurs confirmé mercredi 25 novembre que son pays s’apprêtait à envoyer au Mali jusqu’à 650 soldats (au lieu de 200 actuellement), afin de participer à la lutte contre les mouvements jihadistes dans cette partie de l’Afrique, après la prise d'otage à Bamako vendredi. Une façon de soulager la France. Ces deux opérations doivent encore être approuvées par députés au Bundestag.

 

Initiative commune des ministres de l'Economie

Animés par une volonté de «préserver la vitalité du projet européen», les ministres français et allemand de l'Economie, Emmanuel Macron et Sigmar Gabriel, ont proposé mardi la création d'un fonds franco-allemand de 10 milliards d'euros qui servirait à financer la sécurisation des frontières et l'accueil des réfugiés.

«Le risque que nous voyons poindre c'est que nos peuples, nos partis politiques, nos gouvernements décident de traiter séparément» ces défis, a développé Emmanuel Macron, insistant sur la nécessité au contraire d'apporter une réponse commune, et décrivant le fonds proposé comme «la réponse de court terme qui (leur) paraît nécessaire».

 

Manuel Valls: «aucune excuse» ne doit être trouvée au terrorisme

«Aucune excuse ne doit être cherchée, aucune excuse. Aucune excuse sociale, sociologique et culturelle car, dans notre pays, rien ne justifie qu'on prenne des armes et qu'on s'en prenne à ses propres compatriotes», a déclaré le Premier ministre mercredi lors de la séance des questions au gouvernement, sous les applaudissements venus des bancs de droite comme de gauche. Il répondait au député du Val-d'Oise Jérôme Chartier (Les Républicains) qui avait exprimé sa «rage» contre «celles et ceux que j'entends qui cherchent des excuses aux terroristes», qui ne représentent «aucune idéologie» et ne sont que « des assassins».

Manuel Valls a jugé ces propos «très justes», alors que le gouvernement a insisté sur la réponse sécuritaire depuis les attentats du 13 novembre et se tient à l'écart de justifications sociales ou économiques. Seul le ministre de l'Economie Emmanuel Macron avait affirmé samedi que la société française devait assumer une «part de responsabilité» dans le «terreau» sur lequel le jihadisme a pu prospérer en France.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by jp echavidre - dans Europe
commenter cet article

commentaires

BG 26/11/2015 10:32

QUEL FAUX-CUL CE TYPE... JUSTE AVANT LES ÉLECTIONS RÉGIONALES...
Dire qu'une partie du troupeau de moutons lobotomisés par la télévision apprécient ce dictateur haineux !

Présentation

  • : VICTOR ASSOCIATION
  • VICTOR ASSOCIATION
  • : Le BLOG de Jean-Pierre ECHAVIDRE, Président de VICTOR ASSOCIATION Association d'information et de défense des intérêts des habitants de MONTESQUIEU-VOLVESTRE
  • Contact

Texte Libre

L'objet de ce blog est d'apporter aux habitants de Montesquieu-Volvestre une information régulière sur la vie de la cité, et de décrypter l'essentiel de l'actualité. Mais il a aussi pour but d'ouvrir un dialogue,  de discuter, de contester, ou de râler au besoin. Il faut que nous retrouvions dans notre village une convivialité, une solidarité qui sont en train de se perdre.

Rechercher

Pages

Liens