Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 septembre 2015 4 10 /09 /septembre /2015 11:00
CECILE DUFLOT EN MARCHE POUR 2017 !...

 

Volontairement silencieuse lors des journées d'été de son parti, Europe-Ecologie-les Verts fin août à Villeneuve-d'Ascq (Nord), Cécile Duflot sort de son silence ce mercredi 9 septembre à l'occasion de la sortie de son nouveau livre «Le grand virage».

Dans une interview accordée au journal « Libération », l'ancienne ministre du Logement reconnaît se préparer à la présidentielle. Mais s'empresse-t-elle d'ajouter, rien n'est écrit.

«Est-ce que j'ai décidé de ma candidature ? Pas du tout», assure-t-elle. «Ma priorité c'est la déminorisation de l'écologie, c'est-à-dire construire une force capable d'exercer pleinement le pouvoir», ajoute Cécile Duflot. Un pari pour l'instant loin d'être gagné au regard des seules divisions des écologistes.

 

De Rugy lance « Ecologistes »

Mardi 8 septembre au soir, l'un des démissionnaires d'EELV, le député François de Rugy a annoncé le lancement de son propre parti. Dans un entretien à « Ouest-France », l'élu présente «écologistes !». «C'est un mouvement en construction, qui a vocation à rassembler d'autres personnes qui sont éparpillées dans la nature, qui ont quitté EELV certains depuis des mois, d'autres qui de toute façon ne se reconnaissent pas dans la ligne d'EELV, d'autres qui, dans les semaines et les mois qui viennent, feront le même chemin», précise François de Rugy.

Le sénateur de l'Essonne Jean-Vincent Placé, qui avait claqué la porte d'EELV juste après lui, rejoint également le nouveau parti. Tous les deux critiquent notamment les alliances d'EELV aux régionales qui part en autonomie du PS (y compris dans les villes où le risque FN est très important) et qui dans quelques régions s'unie au Front de gauche. Rugy et Placé sont actuellement présidents du groupe écologiste à l'Assemblée et au Sénat, une fonction qui devrait être remise en cause très vite.

 

«Qui organise la dispersion ?»

«Chacun suit désormais sa route», réagit sobrement Cécile Duflot à ces départs. «Ils ont renoncé à la transformation écologique de la société et pensent qu'il faut simplement s'adapter au monde tel qu'il est aujourd'hui», estime-t-elle. L'ancienne ministre n'épargne pas non plus le gouvernement actuel, surtout le secrétaire d'Etat chargé des Relations avec le Parlement Jean-Marie Le Guen. Selon elle, «l'essentiel de son activité consiste à insulter les écologistes» «On veut nous rendre responsables de la division à gauche et des résultats du FN, mais qui organise cette dispersion ?», ajoute la députée. Lundi, lors de sa conférence de presse, François Hollande lui avait mis en garde contre la division de la gauche : «la dispersion c'est la disparition».

 

Migrants : « Nous allons faire en deux ans ce que l’Allemagne fait en un week-end »

Cécile Duflot, dont le livre précédent, n'épargnait pas le président l'«appelle à respecter ses engagements», notamment en matière d'écologie. Revenant sur les propos de Ségolène Royal qui a évoqué une fermeture de Fessenheim en 2018, elle estime que «si tel était le cas, cela poserait à la fois le problème du discrédit de la parole politique et la question du conservatisme du gouvernement». Quant aux migrants, après avoir dénoncé un «Waterloo moral» en juin dernier,  elle regrette cette fois  que la France n'accueille pas plus de 24 000 réfugiés. «Nous allons faire en deux ans ce que l'Allemagne a fait en un week-end».

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by jp echavidre - dans FRANCE Politique
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : VICTOR ASSOCIATION
  • VICTOR ASSOCIATION
  • : Le BLOG de Jean-Pierre ECHAVIDRE, Président de VICTOR ASSOCIATION Association d'information et de défense des intérêts des habitants de MONTESQUIEU-VOLVESTRE
  • Contact

Texte Libre

L'objet de ce blog est d'apporter aux habitants de Montesquieu-Volvestre une information régulière sur la vie de la cité, et de décrypter l'essentiel de l'actualité. Mais il a aussi pour but d'ouvrir un dialogue,  de discuter, de contester, ou de râler au besoin. Il faut que nous retrouvions dans notre village une convivialité, une solidarité qui sont en train de se perdre.

Rechercher

Pages

Liens