Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 juillet 2015 1 27 /07 /juillet /2015 07:00
LE VOYAGE DES PARLEMENTAIRES FRANÇAIS EN CRIMEE QUALIFIE « D’EQUIPEE RIDICULE » PAR ELIZABETH GUIGOU !..

 

Plusieurs parlementaires français d'opposition, de retour d'une visite controversée en Crimée, ont indiqué samedi 25 juillet à Moscou avoir rencontré des habitants "heureux d'être revenus en Russie". Un voyage qui a suscité de nombreuses critiques en particulier à gauche mais pas seulement..

Après une poignée de main avec Bachar el-Assad, un nouveau déplacement de parlementaires français a suscité la controverse samedi 25 juillet. Plusieurs parlementaires français d'opposition se sont en effet rendus en Crimée en fin de semaine. Samedi depuis Moscou, ils ont indiqué avoir rencontré des habitants "heureux d'être revenus en Russie" et "soulagés de ne pas connaître la guerre" dans cette péninsule ukrainienne annexée en 2014 par Moscou.

"La majorité des gens que nous avons rencontrés nous ont semblé heureux d'être revenus dans la Russie et rassurés de ne pas connaître la situation que certains connaissent dans les régions de Lougansk et Donetsk", dans l'Est de l'Ukraine, en guerre, a déclaré le député de droite Thierry Mariani lors d'une conférence de presse dans la capitale russe. Le sénateur centriste Yves Pozzo di Borgo a souhaité de son côté "que l'ensemble des parlements européens puissent envoyer des missions en Crimée pour voir en fait que la situation n'est pas celle que les médias européens reproduisent".

 

Le Quai d'Orsay furieux

La Crimée a été annexée par Moscou en mars 2014 après l'occupation de la péninsule par des troupes russes et un référendum contesté, qualifié d'illégal par Kiev et les Occidentaux. L'Union européenne a pris des sanctions qui interdisent notamment les activités touristiques en Crimée. Très médiatisée en Russie, la visite de deux jours de cette délégation d'une dizaine de parlementaires, pour la plupart membres des Républicains, a été dénoncée par le ministre français des Affaires étrangères comme une violation du droit international et par Kiev comme un "manque de respect" pour l'Ukraine.

La présidente PS de la commission des Affaires étrangères de l'Assemblée Elisabeth Guigou a qualifié samedi d'"équipée ridicule" le déplacement des dix élus français. "Ils prétendent qu'ils y vont à titre personnel (...) Évidemment qu'ils sont reçus là-bas par le régime russe et en Crimée par les autorités de fait en tant que parlementaires français", a-t-elle ajouté sur iTélé.

Vendredi, Bruno Le Roux, président du groupe socialiste à l'Assemblée nationale, avait déjà estimé que c'était "une honte que ces dix parlementaires se rendent en Crimée sans avoir le moindre rapport avec les autorités ukrainiennes". Bruno Le Roux figure parmi 89 personnalités européennes auxquelles la Russie a décidé d'interdire l'accès à son territoire en riposte aux sanctions européennes. De son côté, le groupe Les Républicains à l'Assemblée nationale "ne soutient pas" cette initiative, "mais juge très important de garder des relations équilibrées avec la Russie".

Effectivement entre la position qui consiste à dire qu’un dialogue avec la Russie reste nécessaire voire indispensable et celle qui est de reconnaitre « de facto » l’annexion par la contrainte d’un territoire appartenant à un pays souverain par la Russie, il y a une très forte nuance..Et cette nuance les dix députés français ne pouvaient pas l’ignorer. Alors on ne comprend pas bien leur attitude..

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by jp echavidre - dans FRANCE Politique
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : VICTOR ASSOCIATION
  • VICTOR ASSOCIATION
  • : Le BLOG de Jean-Pierre ECHAVIDRE, Président de VICTOR ASSOCIATION Association d'information et de défense des intérêts des habitants de MONTESQUIEU-VOLVESTRE
  • Contact

Texte Libre

L'objet de ce blog est d'apporter aux habitants de Montesquieu-Volvestre une information régulière sur la vie de la cité, et de décrypter l'essentiel de l'actualité. Mais il a aussi pour but d'ouvrir un dialogue,  de discuter, de contester, ou de râler au besoin. Il faut que nous retrouvions dans notre village une convivialité, une solidarité qui sont en train de se perdre.

Rechercher

Pages

Liens