Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 mai 2015 6 09 /05 /mai /2015 18:30
VOITURES DE LEGENDE (511) : FERRARI  365 GTB/4  "DAYTONA" - 1968

A la fin des années 60, la célèbre firme Ferrari n'est pas au mieux de sa forme. L'indépendance financière de Ferrari a été mise à mal et le rusé Commendatore, après avoir fait monter les enchères en homme d'affaires avisé, a su jouer la fibre passionnelle et patriotique pour ouvrir finalement son capital à Fiat plutôt qu'à Ford qui aurait pourtant bien voulu récupérer le savoir faire de ferrari en compétition. Un choix plutôt cohérent, mais qui rendra fou de rage Henry Ford II qui a compris, trop tard, qu'il s'était fait posséder. Ford, déçu, attaque Ferrari en endurance en lui infligeant une humiliation aux « 24 Heures du Mans » plusieurs années de suite. Et comme si cela ne suffisait pas, c'est sur la route que son fougueux voisin, Ferruccio Lamborghini, vient lui damer le pion avec la très innovante et spectaculaire Miura. C'est dans ce contexte que la Ferrari 365 GTB/4 est dévoilée. Son classicisme (moteur avant) sera son meilleur atout pour en faire un des grands classiques de Maranello. La Miura n'a qu'à bien se tenir, et le triplé gagnant des Ferrari P4 aux 24 Heures de Daytona efface l'affront du Mans face à Ford. Ferrari est de retour, et la 365 GTB/4 va gagner auprès du public le surnom de « Daytona » !…

C'est au salon de Paris 1968 que la "Daytona" fait sa première apparition officielle. Pour l'anecdote, sur le stand Ford est exposée la Ford GT 40 qui a de nouveau remporté les « 24 Heures du Mans » quelques jours plus tôt (les 24 Heures du Mans 68 avaient été décalés à septembre en raison des évènements de mai 68 qui secoua tout le pays) et dont la carrosserie arbore encore sa "crasse de course". Présente sur le stand Pininfarina et le stand Ferrari la 365 GTB/4 va partager les journalistes présents en raison d'un conservatisme trop marqué. Pourtant, avec le temps, ces choix techniques traditionnels feront le charme et la force de la 365 GTB/4 qui connaîtra un succès commercial avec plus de 1500 exemplaires vendus, mais également des succès en compétition, notamment en endurance…

 

 

 

VOITURES DE LEGENDE (511) : FERRARI  365 GTB/4  "DAYTONA" - 1968

Coté châssis pas vraiment d’innovation. Ferrari reprend les techniques éprouvées sur les modèles précédents : châssis en tubes soudés de section ovale. Le moteur est positionné devant et, pour obtenir une répartition de masse idéale, la boite et le pont sont solidaires et reliés au moteur par un tube de transmission rigide. Les voies ont été élargies par rapport à la 275 GTB/4 afin d’améliorer la tenue de route. Le freinage est assuré par quatre disques ventilés dont le refroidissement a été particulièrement étudié.

Les motoristes de Maranello ont beaucoup travaillé sur le V12 d’exception qu’est le type 251. D’une cylindrée de 4,4 litres il est doté de culasses hémisphériques et de deux soupapes par cylindre. Il conserve les quatre arbres à cames en tête. L’alimentation est faite par six carburateurs Weber 40 DCN 20 disposé au centre du V. Ce V12 développe alors une puissance maxi  de 352 cv à 7 500 t/mn et un couple maxi de 430 Nm à 5 500 t/mn.

Les performances de cette voiture de près de 1500 kg sont étonnantes, même comparées à beaucoup de sportives actuelles. Vitesse maxi 280 km/heure ; 0 à 100 km/heure en moins de 6 secondes et km départ arrêté avalé en moins de 25 secondes !..Bien évidemment le bruit de ce fabuleux V12 est incomparable et fera fantasmer des multitudes de passionnés.

C’est le design de la carrosserie qui va donner à Ferrari et à son carrossier attitré Pininfarina le plus de soucis. C'est au cours de l'année 1966 que les premières esquissent démarrent en Italie. Pourtant, si le style de la face arrière semble assez vite être trouvé, l'avant va demander au carrossier italien plus de tâtonnements. Longtemps la face avant de la future 365 GTB/4 sera trop proche de la Ferrari 275 GTB. Après plusieurs essais, c'est finalement une solution assez inédite qui va être retenue. Elle contituera d'ailleurs la seule originalité de la 365 GTB/4 "Daytona". Le carrossier italien va en effet abriter les phares sous une vitre " Perspex " qui formera un bandeau complet sur la face avant. Une originalité qui ne sera que temporaire car l'homologation américaine refusera ces phares ce qui contraindra Pininfarina à avoir recours à une solution plus conventionnelle avec des phares rétractables. Autre évolution notable, toujours sur la partie avant, la calandre n'est plus ovale mais intégrée et discrète. 

 

 

 

VOITURES DE LEGENDE (511) : FERRARI  365 GTB/4  "DAYTONA" - 1968

Le profil offre toujours une silhouette à long capot et habitacle assez reculé. Une solution très conventionnelle pour une époque qui tombait alors en pleine période psychédélique totalement accroc aux carrosseries d'avant-garde avec architectures à moteur central arrière comme sa grande rivale d'alors, la Lamborghini Miura. La découpe des vitres latérales est d'une pureté sans égale qui semble n'avoir été tracée que d'un seul trait de crayon. Avec ses chromes, cet espace vitré est agrémenté d'un détail propre aux carrosseries raffinées sous la forme de loquets d'ouvertures de portes. D'un simple doigt la porte s'ouvre. Superbe ! Mais si la Ferrari 365 GTB/4 a su charmer les passants de multiples détails que seules les GT savent s'orner, elle n'en oublie pas pour autant le patrimoine sportif de son blason.  Pour s'en convaincre il suffit d'observer avec attention les deux doubles sorties d'échappement fièrement dressées ou encore les jantes alu de 15 pouces à cinq branches dont le dessin est nouveau et directement inspiré de celles des Ferrari de Formule 1.

Le capot moteur est percé à deux endroits pour améliorer le refroidissement du noble V12 qui est dessous. La caisse est ceinturée d'un léger creux pour alléger la ligne générale. Dans la revue de détails, on appréciera spécialement les fins pare-chocs chromés avec bande centrale en caoutchouc qui sont discrètement intégrés à la ligne, ou encore les deux doubles feux arrière ronds. L'habitacle est également de facture très classique. Le combiné d'instrument en forme d'ovale avec fond alu regroupe le chapelet de compteurs ronds bien en face du conducteur derrière le volant trois branches. Très simpliste, la console centrale regroupe quelques basculeurs pour les commandes de chauffage et climatisation tandis que plus bas, la traditionnelle grille métallique laisse émerger une fine tige coudée en guise de levier de vitesses.

 

VOITURES DE LEGENDE (511) : FERRARI  365 GTB/4  "DAYTONA" - 1968
VOITURES DE LEGENDE (511) : FERRARI  365 GTB/4  "DAYTONA" - 1968
VOITURES DE LEGENDE (511) : FERRARI  365 GTB/4  "DAYTONA" - 1968
VOITURES DE LEGENDE (511) : FERRARI  365 GTB/4  "DAYTONA" - 1968
VOITURES DE LEGENDE (511) : FERRARI  365 GTB/4  "DAYTONA" - 1968
VOITURES DE LEGENDE (511) : FERRARI  365 GTB/4  "DAYTONA" - 1968
VOITURES DE LEGENDE (511) : FERRARI  365 GTB/4  "DAYTONA" - 1968
VOITURES DE LEGENDE (511) : FERRARI  365 GTB/4  "DAYTONA" - 1968
VOITURES DE LEGENDE (511) : FERRARI  365 GTB/4  "DAYTONA" - 1968
VOITURES DE LEGENDE (511) : FERRARI  365 GTB/4  "DAYTONA" - 1968
VOITURES DE LEGENDE (511) : FERRARI  365 GTB/4  "DAYTONA" - 1968
VOITURES DE LEGENDE (511) : FERRARI  365 GTB/4  "DAYTONA" - 1968
VOITURES DE LEGENDE (511) : FERRARI  365 GTB/4  "DAYTONA" - 1968

 

 

 

 

 

Je recommande à tous les passionnés de l'automobile et de son histoire les remarquables sites (en anglais) cités ci-dessous. Ils présentent, outre des commentaires et données techniques très complètes, de magnifiques photos sur la production automobile mondiale

ultimatecarpage.com

supercar.net

swisscarsighting.com

mais il y a aussi un site en Hongrois sur lequel il faut se contenter de regarder les photos :

autogaleria.hu

Vous pouvez retrouver d'autres véhicules, tout aussi exceptionnels, dans la rubrique "VOITURES DE LEGENDE" de ce blog ou en vous inscrivant à la Newsletter (voir ci-contre)

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by jp echavidre - dans VOITURES DE LEGENDE
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : VICTOR ASSOCIATION
  • VICTOR ASSOCIATION
  • : Le BLOG de Jean-Pierre ECHAVIDRE, Président de VICTOR ASSOCIATION Association d'information et de défense des intérêts des habitants de MONTESQUIEU-VOLVESTRE
  • Contact

Texte Libre

L'objet de ce blog est d'apporter aux habitants de Montesquieu-Volvestre une information régulière sur la vie de la cité, et de décrypter l'essentiel de l'actualité. Mais il a aussi pour but d'ouvrir un dialogue,  de discuter, de contester, ou de râler au besoin. Il faut que nous retrouvions dans notre village une convivialité, une solidarité qui sont en train de se perdre.

Rechercher

Pages

Liens