Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
2 février 2015 1 02 /02 /février /2015 17:42
UMP : UNE PREMIERE DEFAITE POUR NICOLAS SARKOZY ?....

 

Avec la législative partielle dans le Doubs, l'UMP a été éliminée dimanche 1er février dernier au premier tour pour la première fois depuis 2012. Certains pointent déjà la responsabilité du nouveau président du parti, Nicolas Sarkozy.

Sur les treize législatives partielles qui ont eu lieu depuis 2012, l'UMP en a remporté 12, en a perdu une, mais n'avait jamais été éliminée dès le premier tour. Dimanche 1er février, dans le Doubs, c'est une première qu'a subi le candidat du parti, Charles Demouge. Une très mauvaise nouvelle pour le premier vrai test électoral du nouveau patron du parti, Nicolas Sarkozy, avant les départementales et les régionales.

 

Un candidat "médiocre"?

En plus de la défaite, il faut gérer les conséquences. L'UMP se déchire déjà sur l'attitude à adopter pour le second tour : "ni-ni" ou front républicain? Le président qui voulait rassembler son camp se retrouve devant une fracture interne. Le "ni-ni" est porté par le secrétaire général du parti Laurent Wauquiez. Le vote socialiste pour faire barrage au FN par la vice-présidente Nathalie Kosciusko-Morizet. Même si pour Nicolas Sarkozy, le choix semble déjà fait. Ce sera "ni-ni", formule inventée en partie par lui en 2011. La stratégie sera définitivement arrêtée en bureau politique mardi soir.

Mais le mal est fait. "La seule partielle perdue pour l'UMP est celle qui a eu lieu après l'élection de Nicolas Sarkozy" le 29 novembre, glisse un cacique de l'UMP à l'AFP. Le retour de l'ex-chef de l'Etat "n'a pas empêché les progrès du FN" (plus de 9 points par rapport à 2012) et "le plus grave, c'est qu'il n'arrive pas à faire parler le parti d'une seule voix", insiste cet ancien ministre. Certains sarkozystes ont pointé le manque de talent du candidat du Doubs, désigné avant l'élection du patron, pour expliquer le résultat.

Mais on ne peut pas dire non plus que Nicolas Sarkozy a mouillé la chemise pour aider Charles Demouge, déjà troisième en 2012 : si Manuel Valls et Marine Le Pen ont fait le déplacement à Audincourt pour soutenir leur candidat, l'ex-président a finalement décidé de ne pas venir. Pendant la campagne, Charles Demouge ne démontrait pas un enthousiasme débordant à l'idée d'une visite de l'ex-président. "C'est à lui de décider. Il fera ce qu'il veut, il est président de l'UMP", répondait-il à l’hebdomadaire « Le Point ».

 

Sarkozy a maintenant Hollande sur ses talons dans les sondages

Si le mois de février commence mal, le mois de janvier a été tout aussi délicat pour Sarkozy : n'ayant toujours pas réussi à s'imposer en leader naturel après son élection, il a surtout fait parler de lui pour sa présence sur la photo historique des dirigeants internationaux présents à Paris après les attentats, plutôt que pour ses propositions contre le terrorisme.

Avec une certaine délectation, un haut responsable UMP lâche auprès de l'AFP : "On laisse Sarkozy se dépatouiller avec tout ça". Interrogé sur les difficultés de son mentor Sarkozy, Henri Guaino tranche : "maintenant qu'il est là, il va falloir que ça marche, tout faire en tout cas pour que ça réussisse. Sinon ce sera une catastrophe pour la démocratie de laisser vide tout l'espace entre un PS en ruines et le FN". "Deux mois, c'est peut-être un peu tôt pour juger", tempère le député. "Seulement deux mois qu'il est président  de l'UMP et qu'il a engagé l'effort de transformation", ajoutait Nathalie Kosciusko-Morizet sur BFMTV.  Ce serait "vraiment injuste" de vouloir lui attribuer cette défaite, martelait-elle.

Deux mois, c'est le temps qu'il aura fallu à Nicolas Sarkozy pour voir François Hollande, dans les limbes avant son retour en politique, revenir sur ses talons dans les sondages. Dans le classement des personnalités politiques préférées des Français de « Paris Match », un seul point sépare les deux hommes. L'actuel Président est remonté de la 42e à la 25e place gagnant 10 points. Il obtient un score de 37%. L'ancien président a perdu 4 points, à 38%.

 

Source : leJDD.fr 02-02-2015

 

 

 

 

 

Information MONTESQUIEU-VOLVESTRE, FRANCE, MONDE : Vous voulez être informé régulièrement sur les nouveautés mises en ligne sur ce BLOG, inscrivez-vous à la « Newsletter » (voir dans la colonne droite ci-contre)

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : VICTOR ASSOCIATION
  • : Le BLOG de Jean-Pierre ECHAVIDRE, Président de VICTOR ASSOCIATION Association d'information et de défense des intérêts des habitants de MONTESQUIEU-VOLVESTRE
  • Contact

Texte Libre

L'objet de ce blog est d'apporter aux habitants de Montesquieu-Volvestre une information régulière sur la vie de la cité, et de décrypter l'essentiel de l'actualité. Mais il a aussi pour but d'ouvrir un dialogue,  de discuter, de contester, ou de râler au besoin. Il faut que nous retrouvions dans notre village une convivialité, une solidarité qui sont en train de se perdre.

Rechercher

Pages

Liens