Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
25 janvier 2015 7 25 /01 /janvier /2015 08:00
POUR L’UMP, CHRISTIANE TAUBIRA EST BIEN LE « MAILLON FAIBLE » !....

 

L’UMP depuis quelques semaines s’est trouvée désarmée par l’exigence d’unité nationale, menacée dans les urnes par la surenchère du Front national, et désormais concurrencée sur son propre terrain sécuritaire par le très martial Manuel Valls. Mais malgré ces écueils, l’UMP s’est trouvée une raison d’espérer :  la ministre de la Justice, Christiane Taubira. "Dans ce gouvernement : il y a un maillon faible, c’est Christiane Taubira", résume le député UMP Thierry Mariani.

Privée d’angle d’attaque après avoir vu la quasi-totalité de ses propositions reprises à son compte par le gouvernement, embarrassée par la réduction des effectifs policiers et la suppression des fouilles systématiques dans les prisons sous le mandat de Nicolas Sarkozy, c‘est en effet avec soulagement que l’opposition a entendu la Garde des Sceaux, Christiane Taubira,  prendre ses distances avec l’idée de créer une peine d’indignité nationale, alors même que Manuel Valls lui avait une nouvelle fois coupé l’herbe sous le pied en souhaitant une "réflexion transpartisane" sur le sujet. "Ce n'est pas un symbole que, moi, j'aurais revendiqué", a déclaré jeudi 22 janvier dernier Christiane Taubira sur France Inter.

Il n’en fallait pas plus pour que l’UMP bondisse sur ce qu’elle voit comme le signe d’un retour au "laxisme" de la gauche en matière de sécurité. "Derrière l’attitude martiale, derrière l’unanimité de façade, il va y avoir des divergences de fond au sein de la majorité", parie ainsi Bruno Beschizza, secrétaire national de l’UMP à la sécurité. Lui n’a "aucune inquiétude là-dessus et le Premier ministre le sait parfaitement, d’ailleurs". "Tout cela affecte le logiciel de la gauche et il y aura un éclatement", estime aussi Bruno Retailleau, président du groupe UMP au Sénat. "Les vieux clivages vont resurgir", assure-t-il.

 

"Manuel Valls n’est pas toute la gauche"

"Depuis 2012, Valls essaie de faire passer l’idée que la politique de sécurité n’est pas l’apanage de la droite, comme, en d’autres temps, nous avions, nous, expliqué que la gauche n’avait pas le monopole du cœur", explique le député UMP Jérôme Chartier, proche de François Fillon. "Mais il manque un pied à sa politique de sécurité pour qu’elle soit efficace : la politique pénale".

Nicolas Sarkozy s’est aussi engouffré dans la brèche qu’il devine en pointant mercredi soir sur France 2 la "politique de désarmement pénal" de la Garde des Sceaux, s’attirant aussitôt les foudres de cette dernière. C’est "lamentable", a-t-elle réagi. "Je pourrais jouer sur les dates qui concernent les meurtriers (des attentats de Paris, ndlr): 2005, 2008, 2010, 2011... mais je me refuse à le faire. Je pourrais évoquer le fait qu'un de ces meurtriers, quand il est sorti de prison, est sorti dans un procédé automatique qui relevait de l'ancienne législation, la sortie électronique de fin de peine (le SEFIP)", a menacé Christiane Taubira. Qu’importe. "Manuel Valls n’est pas toute la gauche" : c’est un mantra qu’on répète beaucoup ces derniers temps à l’UMP. Sous-entendu : et heureusement pour nous.

L’unité nationale est définitivement enterrée, c’est une certitude, et Manuel Valls, même s’il n’est pas toute la gauche est en passe de devenir le meilleur présidentiable pour 2017. Cela promet !...

 

 

 

 

 

Information MONTESQUIEU-VOLVESTRE, FRANCE, MONDE : Vous voulez être informé régulièrement sur les nouveautés mises en ligne sur ce BLOG, inscrivez-vous à la « Newsletter » (voir dans la colonne droite ci-contre)

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : VICTOR ASSOCIATION
  • : Le BLOG de Jean-Pierre ECHAVIDRE, Président de VICTOR ASSOCIATION Association d'information et de défense des intérêts des habitants de MONTESQUIEU-VOLVESTRE
  • Contact

Texte Libre

L'objet de ce blog est d'apporter aux habitants de Montesquieu-Volvestre une information régulière sur la vie de la cité, et de décrypter l'essentiel de l'actualité. Mais il a aussi pour but d'ouvrir un dialogue,  de discuter, de contester, ou de râler au besoin. Il faut que nous retrouvions dans notre village une convivialité, une solidarité qui sont en train de se perdre.

Rechercher

Pages

Liens