Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
20 janvier 2015 2 20 /01 /janvier /2015 12:00
LA BANQUE CENTRALE EUROPEENNE LANCE LA PLANCHE A BILLETS !....

 

Pour relancer la croissance et repousser le risque de déflation dans la zone euro, la Banque centrale européenne se prépare à sortir le grand jeu dès jeudi 22 janvier.

Sauf imprévu, Mario Draghi (photo), président de la Banque centrale européenne (BCE), abattra jeudi 22 janvier prochain sa carte maîtresse lors de la réunion des gouverneurs de l'institution de Francfort. Un grand jeu qui s'exprime en deux lettres : "QE" pour quantitative easing, ou assouplissement quantitatif. Il s'agit, ni plus ni moins, de faire tourner la planche à billets, comme la Réserve fédérale américaine et la Banque d'Angleterre l'ont fait avant la BCE. Une politique jusqu'ici frappée d'anathème, qui consiste à créer de la monnaie pour racheter des obligations d'entreprise et des dettes d'État. Objectif : éviter la déflation et sauver la croissance. Parce que le plan d'investissement à 315 milliards d'euros de Jean-Claude Juncker, président de la Commission européenne, est encore dans les limbes. Et parce que les États de l'Union peinent à se réformer en profondeur et à stimuler leurs économies. Décryptage.

 

À quoi va servir la politique d'assouplissement quantitatif?

C'est le remède de la dernière chance des banques centrales. Quand rien ne va plus – croissance atone, baisse des prix et des investissements menant droit à la déflation – il faut un coup de fouet. La BCE a d'abord agi en ramenant ses taux d'intérêt à zéro. Reste la planche à billets. "En disant qu'elle va créer de la monnaie pour acheter des obligations d'État et d'entreprise, la BCE envoie aux épargnants et aux investisseurs un message clair : je vais injecter directement des liquidités dans l'économie pour que les taux d'intérêt restent très bas, très longtemps. Donc consommez et investissez", résume Philippe Waechter, chef économiste chez Natixis Asset Management. But du jeu : contenir le risque de déflation en faisant remonter les prix vers le seuil de 2 % et faire repartir l'économie. Avec ce supplément de monnaie, la BCE cherche, surtout, à soulager les pays du sud de l'Europe dont les taux d'emprunt restent plus élevés. Autrement dit, à "ancrer les taux de financement dans le plus grand nombre possible de pays à des niveaux très bas", selon la formule de Benoît Cœuré, membre du directoire de la BCE.

 

Quels actifs vont être rachetés et dans quelles proportions?

Pour que l'assouplissement quantitatif européen soit efficace, il faut que la BCE achète une grande quantité d'actifs financiers et qu'elle les enregistre dans son bilan. Le programme de relance monétaire évoqué est de l'ordre de 500 milliards d'euros, mais il pourrait doubler dans un second temps. L'institut de Francfort devrait d'abord acheter des obligations d'entreprise. Mais comme cela ne suffira pas, il achètera aussi les dettes souveraines qui forment la plus vaste et la plus liquide catégorie d'actifs. Selon quelle clé de répartition? "Nous devrons décider si le rachat portera sur la dette de certains pays ou s'il devra être pondéré sur l'ensemble de la zone euro", a répondu Benoît Cœuré.

 

A quand une parité de l'euro avec le dollar?

La BCE cherche d'abord à faire baisser l'euro vis-à-vis du dollar. C'est pour cela que la Banque nationale suisse a rompu l'ancrage du franc suisse à l'euro et provoqué une onde de choc dans le pays et à l'étranger. L'euro, qui a plongé à 1,15 $ vendredi, pourrait bientôt se retrouver à parité avec la devise américaine. "Il s'est déjà déprécié de 6 % contre toutes les devises depuis décembre et devrait continuer à se déprécier contre le dollar. La parité est possible dès cette année", prédit Éric Chaney, chef économiste du groupe AXA. Les stratèges de Goldman Sachs la prévoient plutôt pour fin 2016. "En tenant compte des différentiels de croissance entre la zone Euro et les États-Unis et du lancement attendu d'un QE par la BCE, le taux de change euro-dollar sera à 0,90 $ pour 1 € d'ici à fin 2017", chiffre même Alain Durré, directeur et chef économiste du bureau de Goldman Sachs à Paris.

 

Cette politique suffira-t-elle à relancer la croissance en zone euro?

Les avis sont partagés sur la perspective de relance de la croissance par la BCE même si elle poursuit cet objectif. Pour certains observateurs comme le financier Marc Fiorentino, "un assouplissement sans réformes structurelles est inutile. Aujourd'hui, la bouffée d'oxygène pour la zone euro vient de la baisse du pétrole et de la baisse de l'euro. Draghi ne peut rien faire de plus. Les politiques, particulièrement en France, doivent avoir le courage de réformer notre modèle." Pour Éric Chaney, la politique de la planche à billets peut stimuler la croissance "en poussant les épargnants à prendre plus de risques pour financer l'économie". Mais l'enjeu se situe ailleurs : la BCE doit empêcher la zone euro de s'enfoncer dans la déflation, sinon son existence même sera menacée. "Comme certains pays sont lourdement endettés, l'Italie, l'Espagne et la France par exemple, la déflation menacerait leur solvabilité et engendrerait des tensions politiques graves avec les pays moins endettés."

 

 

Bruna BASINI le JDD.fr 19-01-2015

 

 

 

 

 

Information MONTESQUIEU-VOLVESTRE, FRANCE, MONDE : Vous voulez être informé régulièrement sur les nouveautés mises en ligne sur ce BLOG, inscrivez-vous à la « Newsletter » (voir dans la colonne droite ci-contre)

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : VICTOR ASSOCIATION
  • : Le BLOG de Jean-Pierre ECHAVIDRE, Président de VICTOR ASSOCIATION Association d'information et de défense des intérêts des habitants de MONTESQUIEU-VOLVESTRE
  • Contact

Texte Libre

L'objet de ce blog est d'apporter aux habitants de Montesquieu-Volvestre une information régulière sur la vie de la cité, et de décrypter l'essentiel de l'actualité. Mais il a aussi pour but d'ouvrir un dialogue,  de discuter, de contester, ou de râler au besoin. Il faut que nous retrouvions dans notre village une convivialité, une solidarité qui sont en train de se perdre.

Rechercher

Pages

Liens