Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
30 janvier 2015 5 30 /01 /janvier /2015 18:15
EDF VEUT FAIRE PASSER TOUS SES CADRES DE 32 A 35 HEURES DE TRAVAIL !..

 

On croit rêver !... C'est un «chantier prioritaire de l'agenda social», avait déjà assuré fin 2014 la DRH du groupe, Marianne Laigneau. Mais EDF compte bien cette année en finir avec le régime de 32 heures par semaine de certains de ses cadres. Après les échecs successifs, la nouvelle direction d'EDF SA relance le chantier de l'allongement du temps de travail dans cette entreprise publique où certains cadres sont encore aux 32 heures. Des propositions seront présentées aux syndicats le 5 février.

Le groupe énergétique a annoncé ce vendredi 30 janvier lancer une négociation avec les syndicats pour un allongement de la durée du travail et l'instauration d'un «forfait jour». Un régime conventionnel qui permettrait à l'électricien public d'aménager les horaires de travail sur l'année, plutôt que sur la semaine traditionnelle. Plusieurs syndicats ont déjà fait part de leurs réticences.

 

17% des salariés du groupe seraient encore aux 32 heures

La direction, traumatisée par les échecs successifs des précédents PDG, veut aller vite. Les propositions du nouveau patron, Jean-Bernard Lévy, seront présentées aux syndicats lors d'une réunion programmée le 5 février. Elles concerneront 30 000 cadres, soit 42% des effectifs d'EDF SA. Selon « Les Echos », quatre réunions plénières sont prévues, pour une conclusion en avril et une consultation du personnel avant l'été.

L'objectif principal sera donc de revoir un accord collectif qui remonte à 1999, amendé lors d'innombrables petites négociations sur le temps de travail et qui crée des inégalités entre les employés. Le but est donc d'harmoniser - par le haut - les horaires de tous, et notamment des cadres dont 7% sont encore aux 32 heures, plutôt qu'aux 35 heures. Soit, selon « Le Figaro », 17% des salariés du groupe.

 

212 jours de travail au lieu de 196 jours ?

Selon les syndicats, «les salariés ne sont pas demandeurs d’une négociation», assure notamment auprès des Echos le délégué syndical central CFDT Eric Lemoine. Selon lui, «la direction vise un allongement du temps de travail qui aurait pour conséquence de ne pas embaucher alors qu’il y a manifestement des besoins dans l’entreprise».

Et le quotidien économique de rappeler que, l’an dernier, la CFDT avait prévenu que «si un forfait jours devait s’appliquer à EDF SA, il devrait être construit sur l’existant, donc calé sur 196jours (de travail, ndlr) par an» alors que la direction parlait, toujours selon le syndicat, d'un forfait de 212 jours par an.

Laurent Langlard de la CGT, le premier syndicat chez EDF (37,5%), rappelle encore ce vendredi que «jusqu'à présent, nous avons réussi à faire corps entre organisations syndicales. La vrai question pour Monsieur Levy, c'est de savoir s'il veut se mettre son personnel à dos ou s'il veut travailler avec». Même discours pour Frédéric Letty, de la CFE-CGC, qui rejette une éventuelle révision du temps de travail, un «vieux serpent de mer» de la direction. En revanche, il souhaiterait «une négociation plus globale sur les sujets de fond: organisation du travail, conditions et méthodes de travail, charge de travail, télétravail, etc..», précise-t-il. «Si la question est abordée uniquement sous l'angle du temps de travail, c'est un échec qui s'annonce!»

La direction ne s'est pas officiellement exprimée sur les détails de son plan qu'elle ne dévoilera donc que le 5 février.

 

 

 

 

 

Information MONTESQUIEU-VOLVESTRE, FRANCE, MONDE : Vous voulez être informé régulièrement sur les nouveautés mises en ligne sur ce BLOG, inscrivez-vous à la « Newsletter » (voir dans la colonne droite ci-contre)

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : VICTOR ASSOCIATION
  • : Le BLOG de Jean-Pierre ECHAVIDRE, Président de VICTOR ASSOCIATION Association d'information et de défense des intérêts des habitants de MONTESQUIEU-VOLVESTRE
  • Contact

Texte Libre

L'objet de ce blog est d'apporter aux habitants de Montesquieu-Volvestre une information régulière sur la vie de la cité, et de décrypter l'essentiel de l'actualité. Mais il a aussi pour but d'ouvrir un dialogue,  de discuter, de contester, ou de râler au besoin. Il faut que nous retrouvions dans notre village une convivialité, une solidarité qui sont en train de se perdre.

Rechercher

Pages

Liens