Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 septembre 2017 1 25 /09 /septembre /2017 18:30
LA MARCHE DU MONDE (1049) : DU 22 AU 24 SEPTEMBRE 23017

22 septembre 2017 - En direct à la télé, Macron signe les ordonnances sur le travail :

Depuis son bureau de l'Elysée, Emmanuel Macron a signé vendredi sous l'oeil des caméras, les ordonnances réformant le droit du travail.

La semaine dernière, il signait depuis son bureau de l'Elysée les deux lois de moralisation de la vie politique, en direct à la télévision. Une mise en scène à l'américaine, jusque-là inédite en France. Vendredi midi, Emmanuel Macron a réitéré ce dispositif pour, cette fois, les ordonnances réformant le droit du travail. Le président a signé les cinq ordonnances à 13h50, à l'issue du conseil des ministres.

Entouré de la ministre du Travail Muriel Pénicaud et du porte-parole du gouvernement Christophe Castaner, le chef de l'Etat a salué une réforme d'une «ampleur» sans précédent «depuis le début de la Ve République». «Elles consacrent un engagement de campagne important et une réforme en profondeur, inédite, du marché du travail, indispensable à notre économie et à notre société», au terme de «dizaines d'heures de débat parlementaire, 80 environ, plus de 300 heures de concertation avec l'ensemble des partenaires sociaux pour refonder la philosophie de notre droit du travail, son état d'esprit, avec des effets profondément structurants sur l'emploi, en particulier pour les plus jeunes et les moins qualifiés», a poursuivi le chef de l'Etat.

Emmanuel Macron a pointé «quatre éléments fondamentaux»: «une réforme qui fait confiance aux employeurs et leurs salariés, par le dialogue social dans l'entreprise et dans la branche»; «des solutions pragmatiques pour les très petites entreprises et les petites et moyennes entreprises»; «de nouveaux droits et de nouvelles protections pour les salariés et leurs représentants: le droit au télétravail, l'augmentation des indemnités de licenciement et plusieurs autres mesures qui étaient elles-aussi attendues». «Enfin, ces ordonnances ouvrent aussi des perspectives pour les délégués syndicaux et les représentants du personnel», a-t-il énuméré.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1049) : DU 22 AU 24 SEPTEMBRE 23017

22 septembre 2017 - Une manifestation d'agriculteurs bloque l'accès aux Champs-Elysées, Nicolas Hulot les rencontre :

Environ 250 agriculteurs, venus manifester contre la concurrence jugée injuste de produits étrangers, bloquaient vendredi l'accès à l'avenue parisienne des Champs-Elysées. Organisée à l'appel de fédérations départementales de la FNSEA, premier syndicat agricole, et de l'organisation des Jeunes agriculteurs, la manifestation rassemblait des voitures qui bloquaient la circulation aux alentours du rond-point des Champs-Elysées, près de l'Elysée.

Les manifestants protestent contre la possibilité d'importer des produits agricoles traités à des herbicides comme le glyphosate, alors même que la FNSEA craint que le gouvernement interdise unilatéralement l'emploi de tels herbicides en France. "M. Macron veut être le M. Propre du monde mais est le fossoyeur de l'agriculture", a déclaré Frédéric Arnoult, président de Jeunes agriculteurs d'Ile-de-France/

"Comment on peut vouloir vendre du rêve aux Français sur une alimentation saine, alors qu'on nous enlève nos moyens de production ?", a-t-il demandé. En juillet, la Commission européenne a proposé le renouvellement pour dix ans de la licence du glyphosate qui expire fin 2017. Le vote sur l'autorisation de cet herbicide, le plus répandu en Europe, pourrait avoir lieu le 5 ou 6 octobre au sein d'un comité d'experts. La France a annoncé qu'elle voterait contre la proposition de la Commission. Elle a une position-clé car une majorité qualifiée est requise.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1049) : DU 22 AU 24 SEPTEMBRE 23017

22 septembre 2017 - Le nouveau palais de justice de Paris :

Des puits de lumière et des arbres suspendus: le nouveau palais de justice de Paris, un bâtiment jouant sur les transparences, «au service du justiciable», tiendra sa première audience le 16 avril 2018, a annoncé jeudi la garde des Sceaux Nicole Belloubet.

Plus que six mois à patienter après des années d'attente et de controverse. Dans une salle des pas perdus baignée de lumière, la ministre est «fière» de présenter ce «bâtiment extrêmement emblématique, qui traduit ce qu'est la justice dans notre pays ... Une justice ouverte, accueillante». Autour d'elle, personnels du palais et hauts magistrats hochent la tête, ont hâte de pouvoir emménager dans des locaux neufs, pratiques, où ils pourront «travailler en équipe», classer leurs tonnes de documents et «respirer», loin des recoins exigus de l'ancien palais de l'île de la Cité en plein coeur de Paris.

Le procureur de la République de Paris, François Molins, d'ordinaire le visage grave, s'extasie devant les «Marilyn», les puits de lumière en forme de jupe blanche renversée qui laissent entrer une «lumière naturelle» dans tout le palais, situé dans le quartier des Batignolles (nord-ouest de Paris). Le président du tribunal de grande instance (TGI), Jean-Michel Hayat, savoure la clarté d'un lieu «facile à comprendre»: «le pénal, c'est chaud, côté sud, et le civil, c'est tempéré, côté nord», le tout bordant un vaste atrium.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1049) : DU 22 AU 24 SEPTEMBRE 23017

22 septembre 2017 - Corée du Nord : nouvelle surenchère verbale entre Donald Trump et Kim Jong-un :

L'escalade verbale entre Donald Trump et Kim Jong-Un a atteint un nouveau pic vendredi, le président américain qualifiant le leader nord-coréen de "fou" au moment où le régime évoquait un possible essai de bombe H dans le Pacifique.

"Kim Jong-Un de Corée du Nord, clairement un fou qui ne craint pas d'affamer et de tuer son peuple, va être mis à l'épreuve comme jamais!" a lancé M. Trumpdans un tweet particulièrement matinal. Ce dernier intervient au lendemain de l'annonce par Washington d'un renforcement des sanctions contre Pyongyang en réponse à la poursuite de son programme nucléaire. Quelques heures plus tôt, c'est le leader nord-coréen qui s'était livré une attaque très personnelle contre le locataire de la Maison Blanche.

Trump "m'a insulté, moi et mon pays, sous les yeux du monde entier, et a livré la plus féroce déclaration de guerre de l'histoire", a-t-il déclaré, selon une dépêche de l'agence officielle nord-coréenne KCNA. "Je disciplinerai par le feu le gâteux américain mentalement dérangé", a-t-il ajouté, deux jours après les propos belliqueux du président américain qui avait menacé, à la tribune de l'ONU, la Corée du Nord de "destruction totale". La dépêche de KCNA était accompagnée d'une photo montrant Kim Jong-Un assis derrière un bureau et tenant une feuille de papier.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1049) : DU 22 AU 24 SEPTEMBRE 23017

22 septembre 2017 - Mélenchon ferait un "mauvais président" aux yeux de 66% des Français :

Selon un sondage Odoxa diffusé jeudi, près de six Français sur dix ont une mauvaise opinion de Jean-Luc Mélenchon. Pour deux-tiers d'entre eux, le leader de la France insoumise ferait un «mauvais président».

Près de six Français sur dix (58%) ont une mauvaise opinion de Jean-Luc Mélenchon, selon un sondage Odoxa diffusé jeudi. Seules 42% des personnes interrogées ont une bonne opinion du leader de La France insoumise, qui gagne toutefois trois points par rapport à une précédente enquête réalisée en août 2016. Interrogés sur ses capacités à faire un bon président de la République, 66% répondent par la négative. Jean-Luc Mélenchon ferait en revanche un bon président pour 34% des Français interrogés, soit 8 points de plus en un an, selon cette enquête avec Dentsu consulting pour franceinfo et «Le Figaro».

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1049) : DU 22 AU 24 SEPTEMBRE 23017

22 septembre 2017 - Pour Alexis Corbière, Manuel Valls est un "gugusse" :

Invité de France Info, le député de La France Insoumise Alexis Corbière s'est emporté contre l'ancien Premier ministre Manuel Valls qui avait qualifié jeudi Jean-Luc Mélenchon de "factieux" et de "dangereux".

Jeudi, Manuel Valls avait estimé que Jean-Luc Mélenchon se comportait "comme un factieux" et était "dangereux" pour la France quand il essaie de "remettre en cause l'élection du président de la République". "Quand on est un républicain, un démocrate, qu'on aime profondément son pays, qu'on est conscient aussi des fragilités et des dangers, on ne joue pas avec ça, on ne se comporte pas comme un factieux, on est à un certain niveau", avait déclaré le député de l'Essonne sur le plateau de BFMTV.

"Une chose est de contester une politique, de la remettre en cause, c'est son droit mais il faut être respectueux des institutions et du vote", avait-t-il poursuivi, reprochant au leader de La France insoumise d'"attiser les colères". "Je pense qu'il représente un danger. Il faut le dire: quand on remet en cause une élection démocratique, c'est qu'on a un autre projet", avait-t-il même accusé.

La réponse d'un des "lieutenants" de Jean-Luc Mélenchon, le député de La France Insoumise, Alexis Corbière a été cinglante, ce vendredi matin. Il a d'abord rappelé que l'ancien Premier ministre avait "explosé son parti (le PS, Ndlr). Je lui rappelle que Solferino va être mis en vente grâce aux brillantes idées et au talent de Manuel Valls" dont il a ensuite fustigé l'absentéisme à l'Assemblée nationale - Manuel Valls a été réélu député de la première circonscription de l’Essonne en juin dernier en battant au second tour la candidate de la France Insoumise. Alexis Corbière a ensuite poursuivi sur un ton plus humoristique : "Comportement de factieux …. Qui c’est ce gugusse pour nous parler comme ça ? Qui c’est ce gugusse ? Factieux, ça veut dire quoi ? J’ai prévu , moi, de faire un coup d’Etat ? Je suis un fasciste ? Mais qui il est Manuel Valls ?"

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1049) : DU 22 AU 24 SEPTEMBRE 23017

22 septembre 2017 - Philippot ne "compte pas traverser le désert" :

Florian Philippot a assuré vendredi que face à un FN qui se «mégrétise» et qu'il a quitté jeudi matin, il voulait «faire quelque chose de beau» avec son association Les Patriotes, qui ne sera «pas simplement un syndicat anti-immigration».

 «J'avais compris depuis quelques semaines que la soi-disante refondation du FN cachait en réalité un rétrécissement, un retour en arrière, que le front allait se transformer en sorte de MNR», a affirmé Florian Philippot sur RTL, en référence au nom de l'ancien mouvement dirigé par Bruno Mégret, ex-numéro deux du FN qui l'avait quitté avec fracas entre 1998 et 1999. «C'est eux Mégret! Ils se mégrétisent! Les mégrétistes sont revenus dans les derniers mois, ils sont influents, moi ça me désole!», a dit le désormais ex-vice président du Front national.

Dans l'entourage de Marine Le Pen figurent plusieurs ex-mégrétistes importants, dont Nicolas Bay, ex-secrétaire général du MNR revenu à la fin des années 2000 dans le giron de Marine Le Pen et devenu secrétaire général du FN fin 2014, mais aussi Philippe Olivier, beau-frère de Marine Le Pen qui la conseille depuis de nombreuses années et plus officiellement en tant que co-responsable de la cellule «idées-images» durant la campagne présidentielle.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1049) : DU 22 AU 24 SEPTEMBRE 23017

23 septembre 2017 - A Barcelone, le référendum d'indépendance divise les Catalans :

À peine quatre arrêts de métro séparent Gracia de Nou Barris, deux quartiers de Barcelone qui semblent vivre des réalités parallèles face au référendum d'indépendance de Catalogne, qui divise ses citoyens.

Dans son kiosque à fleurs, à l'abri de la pluie, Ignacio Pérez regarde mécontent passer un autobus affichant le slogan "Hola República" de la campagne du "oui" au scrutin d'autodétermination interdit, prévu le 1er octobre par les dirigeants séparatistes de la région. "Moi, ça me dérange", dit le fleuriste de 63 ans. "C'est un matraquage permanent. Si seulement ils faisaient autant d'efforts pour améliorer la santé, l'éducation ou l'emploi", s'agace-t-il.

L'affiche est l'un des rares indices de l'exaltation indépendantiste de nombreux Catalans dans ce quartier ouvrier, presque aux confins de Barcelone, où s'est installée une grande partie de l'immigration arrivée du reste de l'Espagne au siècle dernier. Ici, ce n'est pas le catalan mais le castillan qui domine dans les conversations. Aux balcons des titanesques blocs d'appartements pendent quelques drapeaux espagnols, et pas les indépendantistes omniprésents ailleurs en Catalogne. "Une majorité des gens ne souhaite pas l'indépendance (...), mais nous sommes réduits au silence", se plaint Pérez. D'après le dernier sondage commandé par le gouvernement régional en juillet, 49,4% des Catalans ne souhaitaient pas la sécession, contre 41 % qui y étaient favorables. La région de 7,5 millions d'habitants est cependant gouvernée par les indépendantistes, qui avaient emporté les élections régionales en septembre 2015 avec 47,6% des voix, ce qui leur a permis d'avoir une majorité absolue au Parlement régional.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1049) : DU 22 AU 24 SEPTEMBRE 23017

23 septembre 2017 - Une explosion provoque un séisme en Corée du Nord :

Un séisme de magnitude 3,4, possiblement dû à une "explosion", a été enregistré samedi en Corée du Nord, a annoncé le Service sismique chinois CENC. L'épicentre de ce séisme est pratiquement le même que celui de la secousse signalée le 3 septembre et qui avait été provoquée par un essai nucléaire nord-coréen, selon l'agence officielle chinoise Xinhua.

Ce séisme survient alors que les tensions entre la Corée du Nord et les Etats-Unis à propos du programme nucléaire nord-coréen sont à leur comble, alimentées par une escalade verbale entre le dirigeant nord-coréen Kim Jong-Un et le président américain Donald Trump.

L'essai nucléaire du 3 septembre, le sixième et le plus puissant pratiqué par la Corée du Nord, avait provoqué un séisme de magnitude 6,3 ressenti jusqu'en Chine. Pyongyang avait affirmé avoir testé avec succès une bombe H, ce qui n'a été à ce stade confirmé par aucun autre gouvernement.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1049) : DU 22 AU 24 SEPTEMBRE 23017

23 septembre 2017 - Mélenchon et les "Insoumis" envahissent les rues de Paris :

Sous le soleil et en scandant "Résistance", des milliers de personnes ont défilé samedi après-midi à Paris, à l'appel de Jean-Luc Mélenchon, pour dire non au "coup d'Etat social" d'Emmanuel Macron que constitue notamment, selon La France insoumise, la réforme du Code du travail. Massés aux abords de la place de la Bastille, les militants, avec pancartes ("Y'a rien de bon dans le Macron" ou encore "Les fainéants dans la rue") et banderoles, ont commencé peu avant 15H00 à marcher vers la place de la République, à moins de deux kilomètres de là, où M. Mélenchon, qui a promis "une déferlante", doit prononcer un discours vers 17H00.

Dans le carré de tête figuraient notamment aux côtés du leader de La France insoumise, l'ancien candidat PS à la présidentielle Benoît Hamon ou encore plusieurs responsables et députés LFI comme Clémentine Autain. Le patron du PCF, Pierre Laurent, a passé une tête mais sans défiler.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1049) : DU 22 AU 24 SEPTEMBRE 23017

24 septembre 2017 - Des bombardiers américains près des côtes nord-coréennes :

 "C'est l'endroit le plus au nord de la zone démilitarisée qu'un avion américain ou un bombardier a survolé au large des côtes nord-coréennes au 21e siècle, soulignant à quel point nous prenons au sérieux le comportement dangereux de la Corée du Nord", a écrit la porte-parole du Pentagone Dana White dans un communiqué.

Après l'escalade verbale, la démonstration de force. Des bombardiers américains ont volé près des côtes nord-coréennes samedi pour envoyer un "message clair" à Pyongyang, dont les provocations et les ambitions nucléaires ont déclenché une nouvelle poussée de fièvre entre les deux pays. Le survol intervient au moment où la communauté internationale redoute un nouvel essai nucléaire de la Corée du Nord, dans un contexte d'échanges de plus en plus acrimonieux entre le président Donald Trump et le dirigeant nord-coréen Kim Jong-Un.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1049) : DU 22 AU 24 SEPTEMBRE 23017

24 septembre 2017 - Sondage : Macron redresse légèrement la barre :

La cote de popularité d'Emmanuel Macron repart à la hausse en septembre, avec 45% de personnes satisfaites, soit une remontée de 5 points qui intervient après la forte baisse (24 points cumulés) au cours des deux mois précédents, selon un sondage Ifop pour le Journal du Dimanche (JDD).

Le Premier ministre Edouard Philippe enregistre également une hausse, mais moindre (+1), durant la même période, passant de 47% à 48% de satisfaits, après avoir chuté de 9 points en août.

En septembre, 39% des sondés se disent "plutôt satisfaits" (+3)  et 6% sont "très satisfaits" (+2) du président de la République. Simultanément, le total des mécontents passe de 57% à 53%, se répartissant entre "plutôt mécontents" (33%, -4) et "très mécontents" (20%, =). 2% (-1) des sondés ne se prononcent pas. Son regain de popularité est nettement perceptible chez les retraités, les ouvriers ainsi que chez les électeurs de droite et ceux du centre.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1049) : DU 22 AU 24 SEPTEMBRE 23017

24 septembre 2017 - Le président philippin Rodrigo Duterte menace de tuer son propre fils :

 Le fils du président philippin a été entendu récemment par une commission d'enquête sénatoriale sur des accusations de trafic de drogue lancées par un sénateur de l'opposition.

Le président Rodrigo Duterte a déclaré jeudi qu'il ferait tuer son propre fils si les accusations de trafic de drogue portées contre lui se révélaient fondées, et que les policiers qui se chargeraient de son meurtre seraient protégés de toute poursuite. Paolo Duterte, 42 ans, a été entendu récemment par une commission d'enquête sénatoriale sur des accusations de trafic de drogue lancées par un sénateur de l'opposition. Duterte junior a alors démenti être membre d'une triade chinoise ayant fait entrer en contrebande aux Philippines une énorme cargaison de méthamphétamine en provenance de Chine. Le président Duterte n'a pas spécifiquement parlé de ces accusations mais a répété ce qu'il avait déclaré au moment de la campagne présidentielle de 2016, à savoir qu'aucun de ses enfants n'était impliqué dans le trafic de drogue et qu'ils seraient punis durement s'il se révélait qu'ils l'étaient.

"J'ai déjà dit que mon ordre est le suivant : « Si j'ai des enfants qui sont mêlés à la drogue, tuez-les pour que les gens n'aient rien à dire », a déclaré M. Duterte dans un discours mardi soir au palais présidentiel à Manille devant des fonctionnaires.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1049) : DU 22 AU 24 SEPTEMBRE 23017

24 septembre 2017 - Mélenchon promet à Macron de poursuivre la "bataille" dans "la rue" :

Devant des dizaines de milliers de partisans réunis place de la République à Paris, Jean-Luc Mélenchon a appelé à poursuivre la mobilisation contre les ordonnances réformant le Code du travail, promettant à Emmanuel Macron et aux "oligarques" que "la bataille n'est pas finie" mais "commence". Si les ordonnances ont été publiées samedi au Journal officiel pour une entrée en vigueur immédiate, elles n'auront pas "force de loi" tant que le Parlement ne les aura pas ratifiées, a rappelé le chef de file de La France insoumise dans un discours de 45 minutes devant une foule de 30.000 personnes selon la police, 150.000 selon les organisateurs. D'ici ce passage à l'Assemblée, en novembre, M. Mélenchon "souhaite, avec les organisations syndicales, et nous sommes prêts à nous ranger derrière elles, une action forte et dense". Il a évoqué la possibilité de "déferler à un million sur les Champs-Élysées".

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1049) : DU 22 AU 24 SEPTEMBRE 23017

24 septembre 2017 - Législatives en Allemagne : Merkel s’offre un quatrième mandat :

Les conservateurs allemands ont remporté les élections législatives de dimanche, mais l'entrée historique de la droite nationaliste et populiste à la chambre des députés vient sérieusement gâcher la fête d'Angela Merkel, promise à un quatrième mandat de chancelière. La CDU-CSU, avec seulement 32,5 à 33,5% des voix, pourrait bien avoir battu le plus bas historique de Mme Merkel (33,8% en 2009). Elle devance néanmoins nettement Martin Schulz et les sociaux-démocrates du SPD (20-21%) qui enregistrent leur plus mauvais score depuis 1945, selon les sondages à la sortie des bureaux de vote des chaînes publiques ARD et ZDF.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by jp echavidre - dans Le MONDE en marche..
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : VICTOR ASSOCIATION
  • VICTOR ASSOCIATION
  • : Le BLOG de Jean-Pierre ECHAVIDRE, Président de VICTOR ASSOCIATION Association d'information et de défense des intérêts des habitants de MONTESQUIEU-VOLVESTRE
  • Contact

Texte Libre

L'objet de ce blog est d'apporter aux habitants de Montesquieu-Volvestre une information régulière sur la vie de la cité, et de décrypter l'essentiel de l'actualité. Mais il a aussi pour but d'ouvrir un dialogue,  de discuter, de contester, ou de râler au besoin. Il faut que nous retrouvions dans notre village une convivialité, une solidarité qui sont en train de se perdre.

Rechercher

Pages

Liens